Côte d'Ivoire :Gaston Ouassénan ridiculise Adjoumani, Duncan...

Gaston Ouassénan Koné convaincu de la victoire du PDCI en 2020
Par K. Richard Kouassi
Publié le 20 mai 2019 à 14:00 | mis à jour le 20 mai 2019 à 14:00

Gaston Ouassénan Koné est l' une des figures de proue du Parti démocratique de Côte d' Ivoire (PDCI). Aux côtés de Maurice Kakou Guikahué, il fait office de fidèle parmi les fidèles d' Henri Konan Bédié. Le général à la retraite a adressé un important message aux militants de son parti le dimanche 19 mai 2019.

Gaston Ouassénan, sûr de la victoire en 2020

Le Parti démocratique de Côte d' Ivoire, auquel appartient Gaston Ouassénan Koné, connaît actuellement un vaste mouvement de ses cadres vers le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP, coalition au pouvoir). Daniel Kablan Duncan, Patrick Achi, Charles Koffi Diby, Adjoumani Kouassi n' ont pas respecté le mot d' ordre lancé par le chef, Henri Konan Bédié. Malgré les injonctions du président de leur formation politique, ils ont orienté leur boussole en direction d' Alassane Ouattara.

Gaston Ouassénan n'a pas du tout été ébranlé par cet "envol" de ces cadres. Mieux, l' ancien général a pris les choses avec philosophie. "C' est de bonne guerre. Ce n' est pas la première fois que cela arrive dans le monde. Vous avez deux sortes de militants. Vous avez les militants de conviction. Ils ont une certaine conviction qu' ils défendent et restent quelles que soient les circonstances. À côté, vous avez les militants d' intérêt apelés les militants de la 'mangecratie' qui pensent d' abord à leur intérêt personnel au détriment de l' intérêt général. Si l’ intérêt d’ aujourd’hui n’ est pas celui d’ hier, on les voit changer de camp et aller où on peut satisfaire l’ intérêt d’ aujourd’hui. Mais souvent ils oublient que l’ intérêt d’ aujourd’hui n’est pas forcément celui de demain. Et quand demain arrive, on les voit aussi changer de camp. De vrais essuie-glaces", avait commenté Gaston Ouassénan dans une interview accordée à Le Nouveau Réveil début mai.

Aujourd'hui encore, l'ex-officier supérieur reste convaincu que le PDCI ne souffre pas du départ d'Adjoumani Kouassi et autres. Gaston Ouassénan Koné pense même que le plus vieux parti politique ivoirien reviendra aux affaires en 2020. Le dimanche 19 mai 2019, lors d'une rencontre avec les militants, il leur a demandé de ne pas "imiter" ces cadres qui ont abandonné le navire à cause des "miettes". Le natif de Katiola est allé jusqu'à annoncer la victoire du parti septuagénaire à la présidentielle de 2020. "En 2020, lorsque le PDCI arrivera au pouvoir, que vont faire ceux qui ont tourné le dos pour des miettes ? Qu'est-ce qu'ils vont devenir ?", a-t-il cherché à savoir.

Comme on le note, Gaston Ouassénan n'utilise pas le conditionnel pour parler de l'arrivée au pouvoir du parti fondé par feu Félix Houphouët-Boigny. Au contraire, l'ancien ministre s'exprime avec certitude et s'inquiète déjà pour ceux qui ont abandonné le PDCI pour des "miettes".

Gaston Ouassenan Koné, vice-président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI, opposition) a appelé à ne pas « imiter » les cadres « qui ont tourné le dos » au parti « pour des miettes », à une cérémonie dimanche à Abidjan.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus