Côte d'Ivoire : Georges Philippe Ezaley, victime d'un accident criminel ?

Georges Philippe Ezaley, victime d'un accident de la circulation
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 23 mai 2019 à 13:30 | mis à jour le 23 mai 2019 à 13:30

Georges Philippe Ezaley a été victime d'un accident de la circulation, ce mercredi 22 mai. Il y a eu plus de peur que de mal, mais l'étrange coïncidence, c'est que le véhicule de l'ancien maire des Bassamois est rentré en collision avec le véhicule d'un militaire qui serait le garde du corps d'un adjoint au Maire de Grand-Bassam

Georges Philippe Ezaley, que d'interrogations autour de son accident

Mercredi 22 mai 2019, au carrefour Chinois, dans le quartier de Modeste, sur l'axe Abidjan-Grand-Bassam, un grave accident de la circulation s'est produit non loin de Paint Ball, une aire de jeu chinois. La Mercedes conduite par Georges Philippe Ezaley est rentrée en collision avec un véhicule de type 4x4. Le choc a été si violent que l'ancien maire de la station balnéaire de Grand-Bassam a perdu connaissance dans les premières minutes de l'accident.

À en croire des témoins, le candidat du PDCI lors des récentes municipales aurait eu une fracture à la cuisse. Il a donc été conduit à la Polyclinique Farah de Marcory pour y recevoir des soins appropriés.

Le véhicule qui a percuté le sien était en effet conduit par un "corps habillé" qui serait l'une des gardes rapprochées d'un adjoint au Maire Jean-Louis Moulot, l'adversaire d'Ezaley lors des Municipales à rebondissements de Grand-Bassam.

Ce chauffard est à cette heure recherché, car il a pris la fuite après ce grave accident, laissant à leur triste sort, les deux filles qui étaient dans son véhicule, et qui sont encore sous le choc à cause des traumatismes reçus.

Cette étrange coïncidence laisse ainsi libre cours à des spéculations, qui vont jusqu'à penser que ce proche d'Henri Konan Bédié, président du PDCI, serait victime d'un accident criminel.


Quoi qu'il en soit, les enquêtes en cours permettront de faire la lumière sur cet accident qui risque de devenir une affaire d'État. Les deux véhicules accidentés ont d'ailleurs été déposés à la gendarmerie de Grand-Bassam.


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus