Côte d'Ivoire : RGPH 2014, Mabri Toikeusse accusé de détournement ?

Mabri Toikeusse accusé de détournement ?
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 29 mai 2019 à 12:19 | mis à jour le 29 mai 2019 à 12:29

Mabri Toikeusse a maille à partir ces derniers temps avec ses camarades du RHDP unifié. La ministre Kaba Nialé vient d'ailleurs de faire de graves révélations sur le président de l'(ex)UDPCI à propos du RGPH 2014.

RGPH 2014, Kaba Nialé fait de graves révélations sur Mabri Toikeusse

Le Recensement général de la population et de l'habitat (RGPH) 2019 a été lancé avec le découpage du territoire, puis, le dénombrement de la population à partir de novembre et décembre 2019. Ce nouveau décompte de la population ivoirienne sera cette fois-ci piloté par Kaba Nialé, ministre du Plan et du Développement. À cet effet, la ministre était l’invitée de la rencontre “Les rendez-vous du gouvernement” à l’auditorium de la Primature au Plateau afin de répondre à toutes les préoccupations relatives à cette opération majeure. Mais l'on note d'entrée que la précédente (RGPH 2014) a quasiment été bâclée par le ministre du Plan et du Développement d'alors, Albert Toikeusse Mabri.

La ministre Kaba Nialé a d'entrée fait cette grave révélation sur l'opération menée par son prédécesseur. “Le dernier recensement a eu lieu en 1998. Celui de 2014 a souffert. Nous avons voulu corriger, mais c’était difficile. Il a souffert de nombreuses difficultés techniques, la cartographie n’a pas été corrigée. Aussi au niveau du dénombrement, les agents recenseurs n’ont pas pu avoir accès à des populations”, a-t-elle déclaré.

Même si la native de Bouko impute cet échec à "certains messages" tendant à appeler une certaine population à ne pas se faire recenser, il n'en demeure pas moins que la responsabilité de Dr Mabri Toikeusse est également engagée. La conduite chaotique de l'opération de 2014, des agents recenseurs invisibles sur le terrain, une méthode de recensement inappropriée, voici autant de griefs retenus contre le président du Conseil régional du Tonkpi.

Et pourtant, un budget conséquent (15 milliards FCFA) avait été alloué au RGPH 2014. Initialement prévue pour coûter 10 milliards FCFA en 2011, l'opération est passée à 12 milliards FCFA en 2013, pour atteindre finalement 15 milliards de FCFA.

Serait-ce le détournement de ces fonds mis à la disposition du ministre Mabri Toikeusse pour le RGPH de 2014 qui est en partie à la base de cet échec de l'opération ?


Le président du (défunt) parti UDPCI, dont les relations avec ses camarades du RHDP ne sont actuellement pas au beau fixe, pourrait donc avoir quelques soucis à se faire, dans la meusr où le président Alassane Ouattara avait piqué une colère à cause de la conduite désastreuse dudit recensement.


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus