PDCI-RDA : Défection de cadres, alliance avec le FPI, Billon dit tout

Jean Louis Billon cadre du Pdci-rda
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 29 mai 2019 à 23:00 | mis à jour le 29 mai 2019 à 23:00

Jean Louis Billon, secrétaire exécutif en charge de l'information, de la communication et de la propagande du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI-RDA) a ouvert une brêche sur l'état de santé de son parti qui souffre des nombreuses défections de ses cadres du fait de sa rupture avec son ex-allié du Rassemblement des Républicains (RDR).

Jean Louis Billon confiant de la victoire du PDCI-RDA en 2020, ce qu'il dit de l'alliance PDCI-FPI

La victoire du PDCI-RDA au soir de l’élection présidentielle de 2020 ne souffrirait d'aucun doute selon Jean Louis Billon. Mieux, la ruée de certains de ces cadres vers le rival du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) serait de bonne guerre pour le parti septuagénaire qui vit actuellement une profonde restructuration de ses instances.

" Le PDCI-RDA se porte très bien, contrairement à ce que peuvent penser certaines personnes. Il est en train d'opérer une cure de jouvence avec du sang neuf qui le rejoint. Nous sommes confiants parce que nous sommes en pleine restructuration de notre parti dans la perspective de la présidentielle de 2020", a-t-il fait savoir.

L'ex-président du Conseil régional du Hambol est connu pour être un fervent defenseur de la ligne directive tracée par le président du vieux parti Henri Konan Bédié. L'objetcif est de reconquerir le pouvoir d'Etat, près d'une vingtaine d'années après l'avoir perdu. Et les réalités du moment exigent du vieux parti de s'allier à certains poids lourds de la sphère politique ivoirienne.

Sur cette question, le Front populaire ivoirien de Laurent Gbagbo apparaît comme le partenaire idéal pour l'atteinte des objectifs du parti de Bédié. "Nous nouons des alliances et le FPI est un parti de l'opposition tout comme le PDCI-RDA qui a décidé d'y être. Donc, tous les partis d'opposition sont contre le parti au pouvoir à savoir le RHDP", explique M. Billon à ce sujet.

Ajoutant que les deux formations politiques bien qu'opposées idéologiquement ont les mêmes aspirations. "Nous avons à coeur le bien-être des Ivoiriens et de ceux qui vivent en Côte d'Ivoire et la grandeur de notre pays", a-t-il confié avant de lever un coin du voile sur l'ossature de l'alliance en gestation pour la présidentielle de 2020.

"A la présidentielle de 2020, nos deux partis auront chacun un candidat et si jamais, c'est le PDCI-RDA qui arrive au second tour et comme ce sera certainement le cas, le FPI, s'il n'y est pas, nous donnera ses voix et inversement, le PDCI-RDA lui donnera ses suffrages. Dans le cas où, et c'est fort possible, le PDCI-RDA et le FPI se retrouvent au second tour après avoir éliminé le RHDP et son imposture dès le premier tour, il s'agira, pour les Ivoiriens, de décider de leur choix en fonction du meilleur candidat et du meilleur programme", a éclairé Billon.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus