PDCI: Guikahué assomme le RHDP et sonne la mobilisation

Le PDCI en ordre de bataille
Par K. Richard Kouassi
Publié le 06 juin 2019 à 17:30 | mis à jour le 06 juin 2019 à 19:10

Le PDCI (Parti démocratique de Côte d' Ivoire) est déjà en ordre de bataille pour la présidentielle de 2020. Le parti d' Henri Konan Bédié se prépare activement pour la reconquête du pouvoir d' Etat, perdu en 1999, à la suite d'un coup d' Etat. Invité du rendez-vous "Fauteuil blanc du Nouveau Réveil", ce jeudi 6 juin 2019, Maurice Kakou Guikahué, Secrétaire exécutif du parti septuagénaire, a asséné ses vérités aux adversaires politiques.

"La Côte d' Ivoire a besoin du PDCI"

D' entrée de jeu, Maurice Kakou Guikahué a cru bon de faire l' historique du PDCI, "cette formation politique, créée par le président Félix Houphouët-Boigny et ses compagnons, le 9 avril 1946, à partir du Syndicat agricole africain et qui a été le fer de lance du Rassemblement démocratique africain (RDA), levier de l’émancipation des peuples d’Afrique noire et de Madagascar". Des années plus tard, soutient le secrétaire exécutif du plus vieux parti politique ivoirien, "le président Henri Konan Bédié ne s' est jamais départi" des valeurs prônées par Félix Houphouët-Boigny.

Le proche collaborateur du "sphinx" de Daoukro a fièrement peint un tableau reluisant du PDCI, qui selon lui, peut se vanter, de posséder "338 délégations départmementales et communales, 56 délégations générales à l' extérieur, avec 6500 sections, 45 000 comités de base et un personnel politique estimé à 600.000 militants".

Le PDCI se sent bien sans le RHDP

Comme il fallait s' y attendre, le chef de l' exécutif du PDCI est revenu sur le divorce entre Alassane Ouattara et Henri Konan Bédié. Pour Maurice Kakou Guikahué, tout est parti du refus du Rassemblement des républicains (RDR) de respecter "l' application du second volet de l'appel de Daoukro; à savoir l'alternance au pouvoir d' Etat au profit d' un cadre" du parti de Bédié, "en 2020, dans le cadre du groupement politique RHDP". A en croire l' ex-ministre de la Santé, depuis son départ du RHDP, le PDCI est "soumis à toutes les épreuves avec notamment, des procès, l’utilisation illégale de son logo par les tenants du parti unifié, RHDP, aidés par certains de nos cadres, dans une stratégie bien huilée de dissolution et de liquidation du PDCI-RDA".

Loin de se plaindre, l' invité de Le Nouveau Réveil soutient que son parti, après "le retrait du RHDP sous toutes ses formes, est devenu très attractif, en témoignent le nombre impressionnant de jeunes cadres qui y adhèrent et l’ engouement de l’ opération de recrutement de nouveaux militants et d’ immatriculation qui est à 25 000 militants depuis son lancement en novembre 2018".

Il a également invité les militants du vieux parti à se mettre en rangs serrés pour la victoire du PDCI, grâce à une "marche harmonieuse de militants convaincus, intrépides, assumant chacun sa tâche au niveau où il se trouve, pour le pouvoir d’Etat en 2020, en vue de sauver une Côte d’Ivoire, qui est en net recul démocratique avec une fracture sociale et une division profondes des diverses composantes de la Nation, caractérisées par des conflits intercommunautaires récurrents et meurtriers".


Afficher les commentaires
Articles les plus lus