Mabri Toikeusse et l’UDPCI se braquent contre le parti de Ouattara

Mabri Toikeusse et l’UDPCI au cache-à-cache avec le RHDP
Par David Yala
Publié le 13 juin 2019 à 09:00 | mis à jour le 13 juin 2019 à 09:00

Albert Mabri Toikeusse et l’UDPCI ont-ils réellement à 100% les pieds au sein du RHDP parti unifié mis en place depuis le 26 janvier 2019?

Mabri Toikeusse et l’UDPCI au cache-à-cache avec le RHDP

On le sait. Albert Mabri Toikeusse n’a jamais caché sa volonté de présider aux destinées de la Côte d’Ivoire. Membre fondateur du RHDP, il avait été, avant même l'ouverture de la campagne présidentielle de 2015, le premier à opter pour une candidature unique du président Alassane Ouattara au sein du groupement politique. A quelques mois de la fin du deuxième mandat présidentiel d’Alassane Ouattara, les velléités de candidature pour lui succéder, sont vives. La course pour la succession à l’actuel chef d’Etat est si vive qu’elle a déjà fait une victime en la personne de Guillaume Soro qui a du démissionner de son poste de président de l’Assemblée nationale pour des divergences de vues avec le président de la République.

Mais le cas de Soro n’est pas unique. Henri Konan Bédié, ex président du présidium du RHDP, a, avec son parti le PDCI, décidé depuis septembre 2018 de se retirer de cette plateforme politique après avoir constaté une tentative de phagocytage du parti. Depuis lors, les relations entre le « Sphinx de Daoukro » et le chef de l’Etat sont tendues. C’est dans cette athmosphère qu’un groupe de cadres de l’UDPCI, ayant constaté un manque d’engagement de la part du Président Albert Mabri Toikeusse, ont décidé de mettre en place le mouvement ‘’Tonkpi Rhdp 2020’’ visant à promouvoir le Rhdp dans le Grand ouest.

« Je constate avec vous, effectivement que la 3ème personnalité du Rhdp (Albert Mabri Toikeusse) est de notre région, mais nous sommes au regret de constater qu’il ne fait pas la promotion du Rhdp. Donc, nous aussi, en tant que responsables, nous prenons notre responsabilité», a récemment déclaré Albert Flindé, un cadre de l’UDPCI et conseiller spécial du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly. Réponse du berger à la bergère, Albert Mabri Toikeusse, par la voix d’un de ses plus proches collaborateurs et non moins ministre de l'Hydraulique, Tchagba Laurent, s’est cru bon de répondre à cette branche dissidente de l’UDPCI conduite par l’autre Albert.

« Dans ces temps-ci, il y a des cadres qui se sont levés pour créer des mouvements de soutien tels "2020, RHDP d'abord " , " Tonkpi RHDP 2020". Vous qui êtes militants, en tant que secrétaire général, je ne veux pas vous voir dans ces mouvements de soutien qui se créent. Ces cadres qui créent sont libres de le faire et cela ne concerne pas L'UDPCI (...) Un militant se détermine par sa loyauté à son parti», a-t-il lâché mardi au terme d’une Assemblée générale au cours de laquelle Mabri Toikeusse et l’UDPCI ont dit réaffirmer leur appartenance au RHDP et ont fait allégeance (?) au Président Ouattara. Mais attendons de voir ce que l’avenir nous réserve.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus