Awa Ehoura : Toute la vérité sur ce qui arrive à l'ex présentatrice-télé

Awa Ehoura souffre de diabète
Par Mael Espoir
Publié le 20 juin 2019 à 22:48 | mis à jour le 20 juin 2019 à 22:49

Une rumeur a circulé sur la toile ce jeudi après midi annonçant que la journaliste Awa Ehoura serait sur le point de mourir. Il n'en est rien.

Rumeur de décès de Awa Ehoura : Toute la vérité sur ce qui arrive à la journaliste

Une rumeur s'est repandue comme une traînée de poudre sur les réseaux sociaux ce jeudi après midi, annonçant que la présentatrice-télé, Awa Ehoura serait sur le point de mourir. Il n'en est rien puisque la journaliste est bel et bien vivante.

A en croire certaines sources proches d'Awa Ehoura, celle ci a effectivement été hospitalisée depuis le vendredi 14 juin dernier au centre de cardiologie du CHU de Treichville. Aux dernières nouvelles, la journalsite qui a été prise en charge par le gouvernement ivoirien, se porte bien.

En effet, depuis quelques années, Awa Ehoura souffre de diabète qui la ronge à petit feu. Et elle est totalement dépendante de cette maladie qui l’a beaucoup affaiblie comme le témoignent les nombreuses photos publiées sur la toile où l'on voit la journaliste ivoirienne dans un état méconnaissable. Vivement que cette grande dame des médias, retrouve sa santé.

Pour rappel, Awa Ehoura a fait ses débuts dans le monde de l'audiovisuel à TV2 au début des années 1990 grâce à Serge Pacôme Aoulou (SPA). Talentueuse, elle évolue très rapidement et devient Directrice de ''La Première'' et Conseillère spéciale chargée de la Communication de l’ancien Chef de l’État, Laurent Gbagbo. La chute de Gbagbo sera le début d’une longue déscente aux enfers pour Awa Ehoura qui va subir le gel de ses avoirs dès l’accession au pouvoir d'Alassane Ouattara.

Appauvrie et malade, son cas attire finalement l'attention de l'organisation humanitaire "Reporters Sans Frontières" qui lui a octroyée une "bourse d'assistance" de 550 euros. Les autorités ivoiriennes autorisent finalement le dégel de ses avoirs. Mais cette décision qui aurait pu être salutaire pour elle, intervient tardivement puisque son compte en banque a été littéralement vidé en raison du remboursement de dettes contractées. Pis, d'autres dettes restent à rembourser.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus