Libéria : George Weah en difficulté, les populations dans la rue

Au Libéria, les populations prennent la rue
Par K. Richard Kouassi
Publié le 01 août 2019 à 16:06 | mis à jour le 02 novembre 2022 à 13:49

Au Libéria, les choses ne vont pas bien pour Georges Weah. Le président libérien fait face à une contestation populaire le mercredi 31 juillet 2019. Plusieurs manifestants ont été arrêtés par la police locale.

Le président du Libéria constesté dans les rues

Des Libériens mécontents sont descendus dans les rue le mercredi 31 juillet 2019. Ils répondaient à l'appel du Conseil des patriotes composé d'un collectif de dizaines d'association de la société civile et de jeunes, a confirmé l' Agence France presse (AFP). Selon le média français, les manifestants, qui entendent faire pression le président du Libéria, réclamaient une amélioration des conditions de leur vie.

"Le chef de l’Etat a connu un autre revers en fin d’après-midi, lorsqu’il est apparu que l’un des leaders du Conseil des patriotes, Darius Dillon, était en passe de remporter l‘élection sénatoriale partielle qui s’est tenue lundi dans le comté de Montserrado, qui inclut Monrovia", affirme l' AFP.

"Selon des résultats portant sur la moitié des bureaux de vote, Darius Dillon (Liberty Party) a remporté près de 54% des suffrage, contre 37% pour Paulita Wie, la candidate du Congress for Democratic Change (CDC), la formation de Georges Weah, dont le comté de Montserrado est un bastion traditionnel", a ajouté l' AFP.

Selon notre source, la police libérienne a été prise pour cible par les manifestants. En effet, ces derniers voulaient rallier le Parlement, ce que les forces libériennes n'ont pas accepté. Elles ont dû faire usage de gaz lacrymogène pour disperser la foule.


Georges Weah est élu à la tête du Libéria le 26 décembre 2017 avec 61,5 % et prête serment près d'un mois plus tard, notamment le 22 janvier 2018. L'ancienne star du ballon rond africain succède ainsi à Ellen Johnson Sirleaf, qui a tenu les rênes du pays du 16 janvier 2006 au 22 janvier 2018.


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus