Les Américains redéfinissent à Ouattara les priorités de l'émergence

Émergence 2020, les orientations des Américains

Les Américains financent l' émergence 2020
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 08 août 2019 à 19:20 | mis à jour le 08 août 2019 à 19:40

Dès son accession à la Magistrature suprême, Alassane Ouattara s'est fixé comme objectif l'émergence de la Côte d'Ivoire à l'horizon 2020. En dépit des efforts consentis pour atteindre ce noble objectif, les bailleurs de fonds continuent de rediriger les priorités des autorités ivoiriennes.

Émergence 2020, les orientations des Américains

Dans son dernier rapport intitulé « Au pays du cacao : comment transformer la Côte d’Ivoire », la Banque mondiale n'était pas du tout tendre avec les autorités ivoiriennes quant à l'orientation de la politique économique du pays vis-à-vis des paysans, qui se saignent pour faire de la Côte d'Ivoire le premier producteur mondial de cacao. À la suite de cette interpellation, l'institution de Bretton woods a publié ce tweet : « Une population instruite, en bonne santé et bien nourrie rapporte davantage à l’économie que la seule construction de routes et de ponts. » C'est dire que les priorités établies par le Président Alassane Ouattara pour l'atteinte de l' émergence à l'horizon 2020 devraient être repensées.

C'est ainsi qu'en marge du Forum AGOA États-Unis Afrique tenu à Abidjan, le 5 août 2019, le Millennium Challenge Corporation (MCC) a décidé d'octroyer une aide de 525 millions de dollars (environ 310 millions de FCFA) à la Côte d'Ivoire. Mais Sean Cairncross, président de cette institution américaine, exige des gouvernants ivoiriens une orientation précise de ces fonds afin d'impacter effectivement la population.

Cette aide servira donc à financer « le projet Compétences pour l’employabilité et la productivité » afin « d’accroître l’accès à l’enseignement secondaire et à la formation des enseignants ». « 84 nouveaux collèges de proximité » seront par ailleurs construits en vue d'améliorer l’accès à l’enseignement pour les filles dans l'optique d’« atténuer les disparités entre les genres ».

« Ce don vise à soutenir la croissance et à encourager les investissements privés en renforçant les capacités de la main-d’œuvre, en réduisant les coûts de transport et en ouvrant de nouveaux marchés », précise le communiqué du MCC, avant d'ajouter : « Le projet Abidjan Transport permettra de réduire les coûts de transport et d’améliorer l’efficacité des entreprises en réhabilitant les routes aux alentours de la zone portuaire et en améliorant la gestion et l’entretien du réseau routier. »

C'est donc dire que pour l' émergence 2020, le MCC a des priorités qui ne sont pas forcément celles sur lesquelles se sont concentrées les autorités ivoiriennes ces huit dernières années.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus