Profanation du corps d'Arafat, ce qu'il s'est réellement passé

Arafat dj est parti
Par Mael Espoir
Publié le 31 août 2019 à 15:31 | mis à jour le 31 août 2019 à 15:53

Une abomination s'est produite ce samedi 31 août matin au cimétière de Williasmville après l'inhumation du roi du Couper décaler, Arafat dj. En effet, son corps a été déterré quelques instants après son enterrement.


Qu'est-ce qu'il s'est passé après l'inhumation d'Arafat dj ?

Selon des sources présentes sur place, ces individus se réclamant comme des fans de Dj Arafat, étaient d'abord très en colère pour n'avoir pas été admis d'assister à l'inhumation qui a vu la présence du ministre Hamed Bakayoko, de la mère, des enfants de l'artiste, des personnes proches ainsi que de la presse nationale et internationale. Après le départ des officiels, ces individus ont fait irruption dans le cimétière d'où ils ont procédé à l'exhumation du corps d'Arafat. Le corps du Daishi a été ballotté dans tous les sens. La dépouille, presque dénudée ; la cravatte, emportée. S'en sont suivis de violents affrontements avec les forces à Williamsville et autres quartiers environnants, comme le temoignent les nombreuses images et vidéos diffusées sur les réseaux sociaux. Des coups de feu ont été entendus dans la ville d'Abidjan, et des blessés graves ont même été enregistrés, a-t-on appris.

Ces événements ont suscité l'indignation et la colère de plusieurs personnes qui n'ont pas manqué de le signifier via les réseaux sociaux. ''On était tous à la veillée, ils ont présenté le corps devant la famille, devant tout le monde. C'est la famille du défunt qui l'a habillé, qui l'a mis dans le cercueil. Tout le monde a bien vu que c'était Dj Arafat. Ils ont voulu boycotter la veillée artistique en diffusant des messages pour créer la psychose, pour effrayer les gens, pour ne pas que les gens viennent mais ça n'a pas marché. Ils vont maintenant jusqu'à profaner la tombe. C est un sacrilège. Ce ne sont pas des chinois qui ont fait ça. Ce sont des gens qui ont été instrumentalisés par des gens qui sont dans l'ombre. Ils vont répondre de leurs actes", s'est indigné Souleymane Kamagaté dit l'homme Saga.

Quand Abdoul Kapo, un journaliste ivoirien, écrivait: "Quand des délinquants se faisant appelés pasteurs ou prophètesses racontent des sottises sur les réseaux sociaux comme quoi Arafat n'est pas mort; il m'a fait des révélations. Je peux le ressusciter. Son corps a disparu d'ivosep, patati patata. Voilà ce que ça donne. Ça amène des insensés à vouloir vérifier si tout ça est vrai... Je n'ai jamais été aussi triste depuis qu'Arafat est mort. Il ne méritait vraiment pas tout ça. Finalement les vrais ennemis d'Arafat auront été «ses» chinois...''


Afficher les commentaires
Articles les plus lus