Traque des Gnambros: Le Préfet d'Abidjan fait le point et met en garde

Le Préfet d'Abidjan "Plus de gares anarchiques"

Vincent Toh Bi Irié, Préfet d'Abidjan, traque les gnambros
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 14 septembre 2019 à 14:08 | mis à jour le 14 septembre 2019 à 16:21

Vendredi 13 septembre 2019, ce fut la deuxième journée de la traque de Gnambros par les forces de police. Vincent Toh Bi Irié, préfet d'Abidjan, et maître artificier de l'assainissement du secteur du transport abidjanais, a appelé les Maires des communes de la capitale ivoirienne à mettre tout en œuvre pour que ce secteur soit totalement désinfecté de ces gnambros et autres syndicalistes qui y ont installé une véritable mafia.

Le Préfet d'Abidjan "Plus de gares anarchiques"

ARRESTATIONS DE GNAMBROS À COCODY CE JOUR

Les efforts de sécurisation des citoyens ainsi que des activités sociales et économiques se poursuivent.

Très tôt ce matin, environ 100 personnes suspectées de nourrir les réseaux de violence dans le monde du transport ont été interpellées dans 3 différents endroits de Cocody.

Les résidents de la Commune se plaignent régulièrement de tracasseries, d’intimidations et d’actes de violence de la part de présumés intermédiaires du transport.

Parallèlement, 75 autres personnes ont été interpellées pour les mêmes raisons à Yopougon aujourd’hui également.


Les Maires sont invités à proposer des solutions alternatives permettant d’éviter le champignonnement de gares anarchiques.

La lutte contre certains acteurs véreux du monde du transport ne sera efficace que si les actions courtes ou longues de sécurisation sont suivies par la réorganisation des espaces communaux et le changement d’habitude des consommateurs et des résidents.


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus