Charles Blé Goudé confiant: «Tôt ou tard, je reviendrai en Côte d'Ivoire»

Visite de Nicole Zézé et Claude Gohourou à Charles Blé Goudé

Charles Blé Goudé annonce son retour au pays
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 23 septembre 2019 à 13:48 | mis à jour le 23 septembre 2019 à 14:21

C'est un Charles Blé Goudé visiblement heureux de se replonger dans le cocon familial, ce dimanche 22 septembre à La Haye. Le Président du Cojep y recevait des ressortissants de Guibéroua, sa ville natale.

Visite de Nicole Zézé et Claude Gohourou à Charles Blé Goudé

Charles Blé Goudé reste droit dans ses bottes quant à sa volonté de retourner en Côte d'Ivoire. Et ce, quel que soit le temps que cela pourrait mettre. Le leader du Congrès panafricain pour la justice et l'égalité des peuples (COJEP) a à nouveau réitéré ce voeu lors de la rencontre avec Nicole Zézé (Maire de Guibéroua), et Claude Gohourou (Président du Parti écologique de Côte d'Ivoire), tous deux ressortissants de Guibéroua, tout comme l'ancien ministre de Laurent Gbagbo.

Lors de cette rencontre, Nicole Zézé, Maire de ladite commune, a indiqué venue constater par elle même que Blé Goudé est libre, avant d'annoncer qu'elle ira apporter la nouvelle à ses parents, de ce que leur fils est en route pour sa terre natale. Claude Gohourou a par ailleurs emboîté le pas au Maire en donnant des nouvelles sur l'état d'esprit de Charles Blé Goudé, qui se veut debout, résolument engagé pour le pays, armé de pardon et surtout pressé de rentrer dans son pays.

Le natif de Kpogrobré (département de Guibéroua) a pour sa part salué cette visite de ses parents, qui ont du reste passé la journée du dimanche avec lui. En retour, Blé Goudé a adressé un message à ses parents de Guibéroua. « Dis-leur que je vais bien. Dis-leur que je sais qu'ils m'attendent. Dis-leur de regarder sur la route. Que tôt ou tard, je reviendrai en Côte d'Ivoire. Et surtout, beaucoup de courage à eux », a-t-il confié à ses visiteurs.

Notons que Charles Blé Goudé vit à La Haye depuis sa mise en liberté sous conditions, le 1er février dernier. Le Président du Cojep ne cache pas sa volonté de rentrer en Côte d'Ivoire pour contribuer à la réconciliation nationale.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus