Lutte contre le Paludisme, la Tuberculose et le Sida: Le plaidoyer de la FENOSCI

La FENOSCI s’active depuis Abidjan
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 04 octobre 2019 à 16:56 | mis à jour le 04 octobre 2019 à 16:56

La Fédération Nationale des Organisations de Santé de Côte d’Ivoire (FENOSCI), faitière ivoirienne des organisations opérant dans ce domaine, a organisé le jeudi 3 octobre 2019 à Abidjan, une conférence de presse-plaidoyer axée sur l’augmentation des financements domestiques alloués à la santé.

Plaidoyer pour la reconstitution des ressources du Fonds Mondial: La FENOSCI s’active depuis Abidjan

Ces organisations ont, à cette occasion, plaidé auprès du gouvernement, l’annonce d’une contribution à hauteur d'1 million de dollars américains, soit plus d’un demi-milliard de FCFA pour la 6e reconstitution des ressources du Fonds mondial qui se tiendra le 10 octobre prochain à Lyon en France. La FENOSCI a aussi exhorté les décideurs à accroître l’allocation intérieure des ressources pour la santé en vue d’un financement durable. Un plaidoyer qui a vraiment droit de cité. L’expérience de l’un des membres, le Centre SAS opérant dans le GbêKê, l’illustre aisément. Au cours des échanges, l’un des responsables en l'occurrence M. Koffi Y. Hyacinthe, est allé plus loin dans ses explications.

« Grâce aux financements que nous recevons du Fonds Mondial, le Centre de Solidarité Action Sociale ( SAS) qui couvre 25% des régions sanitaires de Côte d’Ivoire, a réussi par la prise en charge et le traitement des personnes vivant avec le VIH-SIDA, à supprimer la charge virale de certains porteurs du virus. Désormais, ces personnes ne peuvent plus contaminer quelqu’un. Et nous allons dans les localités les plus reculées de la région pour toucher les populations: celles-là qui sont éloignées des centres de santé (...) Si nous avons plus de moyens, nous pourrons contribuer à relever de grands défis avec le concours du Ministère de la Santé et nos partenaires», a-t-il fait savoir.

Ce plaidoyer de la faitière dirigée par Mme KONE Solange, représentée à cette conférence par Miss Zadi Agui et Marius Aka AKA, respectivement présidente du Réseau des Ong de Lutte contre le Paludisme (Rolpci) et Responsable Communication de la FENOS-CI, a pour objectif d’accélérer l’éradication des trois pandémies que sont le Paludisme, la Tuberculose et le Sida. Trois causes majeures de nombreux décès dans le monde.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus