Les chinois de Dj Arafat obligent Debordo à prendre une grave décision

Par Mael Espoir
Publié le 11 octobre 2019 à 10:00 | mis à jour le 11 octobre 2019 à 10:00

Après avoir accusé les chinois (fans de Dj Arafat) d'être responsables de la mort d'Arafat, Debordo Leekunfa a été sévèrement critiqué sur la toile. L'artiste a donc pris une importante décision.

Debordo Leekunfa annule le morceau en hommage à Dj Arafat

Debordo Leekunfa, dans une vidéo sur sa page facebook, a été très désagréable envers les chinois de Dj Arafat qui lui reprochent sa proximité avec Ariel Sheney et certaines personnalités du showbiz, qui étaient en froid avec Dj Arafat avant sa mort.

A cet effet, les Chinois ont menacé de boycotter son concert prévu pour le 20 décembre prochain au Palais de la culture de Treichville.

En riposte à ses détracteurs, Le Mimi a affirmé que ce n'est ni lui, ni Ariel Sheney, ni aucune autre personne, en clash avec Arafat, qui ont occasionné sa mort. Mais plutot ses chinois qui l'ont soutenu dans toutes ses dérives et qui l'ont abandonné au dernier moment.

"C'est vous les chinois qui avez tué Arafat. Ce n'est pas moi Debordo. Vous l'avez tellement mis à un certain niveau et vers la fin, vous l'avez laissé tomber (...) Quand Arafat criait haut et fort qu'il a couché avec la femme de tel ou tel artiste, vous n'avez pas vu? Il y a des malédictions dans la vie qu'on paie toujours", a soutenu Debordo Leekunfa qui a été copieusement injurié sur la toile après la vidéo.

Face aux critiques, l'ex meilleur ami de Dj Arafat a réagi pour dire qu'il assumait ses propos, prenant la décison de ne plus dévoiler la chanson en hommage à Dj Arafat, initialement prévue pour ce 20 octobre 2019.

''Pour être clair, je suis responsable de mes propos. Et je suis prêt à les réitérer. Je n'aime pas l'hypocrisie de l'homme noir surtout des chinois. Si vous êtes forts que Dieu, chers chinois, on verra. J'annule ce son en hommage à Didier et je sors ''Que du saal'' le 20 novembre prochain. Et ensuite, je casse le palais de la culture le 20 décembre 2019 avec mes légionnaires (...)

Il y a des chinois qui sont prêts à détruire ces artistes qui luttent pour notre culture. Ces chinois toujours prêts à monter les uns contre les autres. Nous ne sommes rien mais nous aimons la stabilité, l'amour et apporter la joie à la jeunesse", a écrit Debordo Leekunfa.


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus