Quelque chose s'est passé entre Jean Jacques Kouamé (JJK) et Yvidéro

Jean Jacques Kouamé et Yvidero
Par Mael Espoir
Publié le 20 octobre 2019 à 12:46 | mis à jour le 20 octobre 2019 à 12:46

L'ex boucantier, Jean Jacques Kouamé (JJK) n'est pas du tout content de la web homoriste, Yvidéro.

Le torchon brûle entre Jean Jacques Kouamé et Yvidéro

La comédienne Yvidéro, après avoir appris la récente agression dont a été victime Jjk, a fait une vidéo comique dans laquelle elle se faisait passer pour l'agresseur, affirmant que le boucantier n'a pas perdu une forte somme comme il le prétend mais plutot la somme de 7000 fcfa. Une chose que n'a pas appreciée Jean Jacques Kouamé qui n'est pas passé par quatre chemins pour le faire savoir à la web humoritse avec qui, il a d'ailleurs des affinités.

''Ex belle sœur et frangine Yvidero, j’aime bien ton esprit railleur mais un petit conseil: évite d’ironiser sur 4 choses: Dieu, le malheur des autres, Jésus-Christ et le prophète Mohamed car le renard passe et chacun à son tour chez le coiffeur Mamadou. Si tu savais réellement ce que j’ai perdu dans cette voiture, je crois qu’en bonne frangine, tu m’aurais envoyé un message de soutien. Mais à cause de nos parents, je prends avec fair-play. C’aurait été une autre personne, j’aurais reglé mes comptes autrement. Bonne continuation... (Pour info: mon permis français a été retrouvé à Bingerville. La police continue son travail)'', a afit savoir l'homme d'affaires sur sa page facebook.

Face à cette publication de Jjk qui a été accompagnée par des critiques de certains internautes en son encontre, la comédienne a publié un message afin de clarifier les choses. ''Une vidéo postée hier avec plus de 2700 partages, des commentaires tels que "tu es la meilleure", "je ris aux larmes" etc.

Aucun commentaire négatif parce que tous savaient qu’avec YVI, on utilise le rire pour faire passer la tristesse. Même Arafat n’a pas été épargnée. Mais juste aujourd’hui, un post en ma défaveur arrive, et d’autres règlent leurs problèmes. D’autres profitent pour me descendre...Des excuses ? Pourquoi ? J’ai tué qui ? C’était ma manière à moi de faire passer la pilule (...)

Évitez de vous mettre entre les gens et aussi lisez bien les écrits...Mon boulot, c’est de rendre le dramatique en quelque chose de gaie pour faire passer la tristesse. Je n’insulte personne. Je n’attaque jamais personne. Je dis ce que je pense et je défends des valeurs. Le grand Alpha Blondy l’a compris...Bref, donnez-vous à cœur joie. La vie continuera. Ma page demeurera. Ceux qui veulent se désabonner, faites-le sans bruit. À toi Jean-Jacques Kouamé, ce qui nous lie est bien plus fort qu’une vidéo ou des écrits sur Facebook. Je m’arrête là'', a publié Yvidéro.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus