Alain Lobognon supplie les Ivoiriens: "Ne brûlons pas Alpha Blondy"

Alpha Blondy, star mondial  du reggae
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 31 octobre 2019 à 13:11 | mis à jour le 31 octobre 2019 à 13:11

Dans une contribution publiée sur sa page Facebook, le ministre Alain Lobognon tente de voler au secours de la star mondiale de reggae, Alpha Blondy, lynché sur la toile, suite à ses propos relatifs à la question d'un troisième mandat pour le président Alassane Ouattara, actuel chef d'État ivoirien.

Alain Lobognon à propos d'Alpha Blondy: "Prenez l’artiste, Laissez le citoyen..."

Alpha Blondy est un Artiste. Qu’on l’aime ou pas. Il est et restera le meilleur artiste ivoirien depuis 1983. Personne ne pourra rien y changer.

Alpha est aussi un citoyen ivoirien. Il a le droit d’exprimer ses opinions politiques. Depuis qu’il chante, il a toujours fait le choix de soutenir l’Homme politique au pouvoir.

Il a soutenu Houphouët-Boigny. Avec le Vieux, c’était de l’adoration. À cette époque, l’houphouétiste que j’étais n’y a rien trouvé de mal. Bien au contraire. Ses chansons étaient diversement interprétées. Mais Alpha, c’était le chanteur aux textes engagés. Devant Houphouët-Boigny qui recevait à Yamoussoukro, des Chefs d’Etat, il a chanté « Politiki magni ». Houphouët-Boigny ne lui a pas arraché son micro.

Il a soutenu Bédié, avant que tout se gâte en Côte d’Ivoire, lorsque la police lui exigea de nouvelles preuves de son appartenance à son propre pays. C’est à cette époque que l’opposition salua en l’artiste, le résistant contre l’injustice et l’exclusion en Côte d’Ivoire.

Puis vint la guerre... Et Alpha Blondy chanta contre la guerre en Côte d’Ivoire. Il dénonçait ceux qui tiraient sur l’ambulance transportant le malade. Alpha l’Artiste et le Citoyen, choisit de soutenir ouvertement Laurent Gbagbo, estimant injustifiés, les coups portés de toutes parts à l’opposant historique qui avait combattu son Père spirituel, Houphouët-Boigny.

Très critiqué par l’opposition ivoirienne, l’Artiste chante « Mister grande gueule », permettant au citoyen de justifier son choix politique à cette période où la Côte d’Ivoire se rapprochait de l’élection d’octobre 2010.

Une FATWA inimaginable est lancée pour la première fois contre Alpha Blondy. Qui a osé faire ça à l’Artiste ? Il en portera encore longtemps les séquelles. Posez-lui la question !

Aujourd’hui, Alpha Blondy soutient Alassane Ouattara, en fin de mandat constitutionnel, qui n’a pas réussi à réconcilier la Côte d’Ivoire. Le monde entier est unanime sur l’échec de la Réconciliation. Alpha l’a dit. Personne ne le conteste. Aucun Ivoirien ne contredit Alpha Blondy sur l’échec de la Réconciliation. Ce qui n’est pas le cas, lorsque Alpha Blondy, Artiste et Citoyen, se prononce sur un troisième mandat d’Alassane Ouattara.

Parce que justement, le citoyen qu’est Alpha Blondy n’est pas constitutionnaliste. Il n’est pas le dépositaire du droit constitutionnel en Côte d’Ivoirien. Des juges et non des moindres, l’ont dit et la Constitution également le dit en ses articles 55 et 183, qu’aucun Président de la République en Côte d’Ivoire ne peut prétendre exercer plus de deux mandats. Pas même le nouvel ami d’Alpha Blondy qu’est le Président Alassane Ouattara.

Ne brûlons donc pas Alpha Blondy. Notre meilleur ambassadeur dans le monde. À la rigueur, prenons simplement l’Artiste Blondy. Et laissons le citoyen à qui la Constitution ivoirienne donne le droit de s’exprimer sur toutes les questions.

Dans, exactement 12 mois, nous irons voter librement pour élire le nouveau Président de la République de Côte d’Ivoire. Pour le faire, nous devons figurer sur la liste électorale.

Ceux qui ont déjà voté devront vérifier si leurs nom et prenons-y figurent encore. Dans le cas contraire, ils devront recommencer l’opération.

Ceux qui n’ont jamais voter, devront se faire inscrire avec la carte nationale d’identité ou le certificat de nationalité.


Restons tous mobilisés pour le 31 Octobre 2020.

Excellente fin de mois d’Octobre 2019.

Alain Lobognon,

Vice-président du MVCI, Député de la Nation arbitrairement détenu et condamné pour un Tweet.

Une Vision, un Objectif.

[L’image contient peut-être : une personne ou plus et texte]


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus