RHDP : Voici pourquoi Touré Mamadou en veut à Guillaume Soro

"Notre divergence profonde avec Guillaume Soro..."

Un cadre du RHDP attaque Guillaume Soro
Par K. Richard Kouassi
Publié le 04 novembre 2019 à 13:29 | mis à jour le 04 novembre 2019 à 13:36

La guerre est désormais déclarée entre le RHDP (Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix, coalition au pouvoir) et Guillaume Soro. Le député de Ferké a quitté le navire dirigé par Alassane Ouattara. Il est désormais un ennemi pour les cadres proches du président ivoirien dont Touré Mamadou.

RHDP, Touré Mamadou attaque Guillaume Soro

Pour avoir refusé d'intégrer le RHDP, Guillaume Soro a été contraint de quitter son fauteuil de président de l'Assemblée nationale le 8 février 2019. "Il a été question de mon engagement politique et de mon positionnement idéologique vis-à-vis du Rassemblement des houphouetistes pour la démocratie et la paix (RHDP). Cette question aussi importante soit-elle a nécessité, de ma part, réflexion et décision. Oui, j’ai choisi de ne pas m’engager au sein du RHDP unifié. Ainsi, je n’ai point pris part au congrès ordinaire du 26 janvier dernier au stade Félix-Houphouët-Boigny. Grave erreur ! Grave faute ! Ont tôt fait de clamer certains de mes compères. Mais voyez-vous je suis homme à croire plus au jugement de l’histoire qu’au jugement des hommes", avait-il déclaré dans son dernier discous en tant que patron de l'hémicycle ivoirien.

Après avoir quitté le RHDP, Guillaume Soro a affiché ses ambitions présidentielles. Il a même annoncé sa candidature sous la bannière de Groupements et peuples solidaires (GPS). Le samedi 2 novembre 2019, lors d'une crush party en Italie, le député de Ferké a lancé des piques en direction d' Alassane Ouattara et les siens. Cela n'a pas échappé à Touré Mamadou qui lui a apporté la réplique.

"Notre divergence profonde avec Guillaume Soro, (c’est qu’) on n’acceptera jamais les impolitesses envers le président Alassane Ouattara et tant qu’il sera dans cette dynamique, devant lui il trouvera des jeunes de sa génération pour lui rappeler que nous avons des valeurs", a confié le ministre de la Promotion de la jeunesse et de l'Emploi des jeunes comme le confirme alerte-info.net.

"S’ils enlèvent les impolitesses envers le président dans leurs affaires il n’y a pas de raison que nous ne puissions pas nous retrouver (car) dans les familles il y a des divergences (…) notre ligne rouge c’est le président Ouattara, au-delà de lui tout est jouable", a recommandé le cadre du RHDP.


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus