Présidentielle 2020: Une ministre de Ouattara inquiète, les raisons

Présidentielle 2020, les craintes d'une ministre de Ouattara
Par K. Richard Kouassi
Publié le 17 novembre 2019 à 19:22 | mis à jour le 17 novembre 2019 à 20:09

À l'approche de la présidentielle 2020, le climat politique qui prévaut actuellement en Côte d'Ivoire inquiète la ministre ivoirienne de la Solidarité, de la Cohésion sociale et de la Lutte contre la pauvreté, Mariatou Koné. Elle l'a fait savoir le vendredi 15 novembre 2019, lors de la célébration de la 23e journée nationale de la Paix.

Présidentielle 2020, les craintes de Mariatou Koné

Mariatou Koné s'était rendue dans la commune populaire de Yopougon, le vendredi 15 novembre 2019, afin de prendre part à la cérémonie de la 23e journée nationale de la Paix.

La ministre de la Solidarité, de la Cohésion et de la Lutte contre la pauvreté a exprimé son inquiétude devant la recrudescence de la violence verbale dont font preuve les hommes politiques à moins d'un an de la présidentielle d'octobre 2020.

"Les signaux qui proviennent de la classe politique avec la résurgence de la violence verbale soutenue par de graves propos injurieux et orduriers, nous inquiètent particulièrement", s'est exprimée la professeure d'anthropologie dont les propos sont repris par nos confrères d'abidjan.net.

L'ex-ministre de la Femme, de la Protection de l'enfant et de la Solidarité a dénoncé l'attitude de certains Ivoiriens à vouloir revivre une autre crise postélectorale.

"Ai-je besoin de dire que de plus en plus certains parlent de match retour, ai-je besoin de dire que de plus en plus d’autres disent, c’est notre tour, ai-je besoin de rappeler que de plus en plus d’autres encore nous disent qu’on ne doit pas laisser", a avancé Mariatou Koné.


À quelques mois de la présidentielle, elle a cru bon de lancer un appel aux hommes politiques ivoiriens. "Mais diantre, hommes politiques, qu’est-ce qu’il y a ? Hommes politiques de Côte d’Ivoire, vous n’avez pas pitié des ivoiriens ? Au lieu de chercher les stratégies de combat, hommes politiques de Côte d’Ivoire, cultivez la paix, ayez pitié des Ivoiriens", a-t-elle recommandé.


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus