Frontière maritime: Sur décision du TIDM, Abidjan et Accra s'exécutent

Frontière maritime, Abidjan et Accra se départagent
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 05 décembre 2019 à 12:21 | mis à jour le 06 décembre 2019 à 09:44

Le conflit qui opposait la Côte d'Ivoire au Ghana à propos de la frontière maritime a été tranché par le TIDM en faveur de la partie ghanéenne. Les autorités ivoiriennes ont annoncé, à l'issue du Conseil des ministres de ce mercredi, que cette frontière litigieuse a finalement été délimitée.

Frontière maritime: Abidjan et Accra se départagent

Le bassin sédimentaire se situant à la frontière ivoiro-ghanéenne est un bloc pétrolier dont l'exploitation a constitué pendant longtemps une pomme de discorde entre les deux pays voisins.

En raison de la tournure de cette confrontation, l'affaire a été portée devant le Tribunal international du droit de la mer (TIDM) de Hambourg en Allemagne, qui a tranché en faveur du Ghana en septembre 2017. À la suite de cette décision de justice ayant acquis l'autorité de la chose jugée, les parties au conflit se devaient donc de délimiter cette frontière litigieuse.

C'est ainsi qu'un comité mixte ivoiro-ghanéen, mis en place pour les besoins de la cause, a procédé, le 20 septembre 2019, à la signature des cartes maritimes présentant la ligne de la frontière maritime dans l'océan atlantique suivant les sept points déterminés par le TIDR.

L'information a été donnée par Sidi Tiémoko Touré, porte-parole du gouvernement ivoirien, lors du communiqué final sanctionnant le Conseil des ministres du mercredi 4 décembre 2019.

Notons que ce bassin sédimentaire se situant à la frontière mitoyenne ivoiro-ghanéenne est un véritable scandale géologique eu égard en sa teneur en hydrocarbures.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus