Nash en colère ! Ce qu'a décidé la rappeuse ivoirienne

Qui en veut Nash, la "go cracra du djassa" ?

Qui en veut Nash, la
Par K. Richard Kouassi
Publié le 06 décembre 2019 à 18:00 | mis à jour le 06 décembre 2019 à 18:22

Natacha Flora Sonloue Aka, plus connue sous le nom de Nash, est l'une des figures de proue du rap ivoirien. La jeune dame, au style garçon, a réussi à s'imposer dans cet univers musical où la gent masculine fait la loi. Cependant, après plusieurs années de carrière dans la musique, la chanteuse est face à la cruauté de certains acteurs du showbiz made in Côte d'Ivoire.

Qui en veut Nash, la "go cracra du djassa" ?

Nash ou encore Natacha Flora Sonloue a gravi les échelons du rap ivoirien. Celle qui se présente aujourd'hui comme l'ambassadrice du "nouchi" (argot ivoirien) a été révélée au monde musical par Bony des RAS et le rappeur français Joey Starr. En effet, lors d'un soundsystem à Yopougon, une commune populaire d'Abidjan, Nash a ébloui ces deux acteurs du showbiz qui n'ont pas hésité à lui donner sa première chance.

Elle prend part à une compil dénommée "Enjaillement". La jeune fille aux allures de garçon manqué s'illustre en reprenant le titre "Premier Gaou" du célèbre groupe zouglou Magic System. La chanson de Nash, "Première Djandjou" est la réplique féminine à celle d'ASalfo et ses compères venus d'Anoumabo, ce village de la commune de Marcory.

Par la suite, Nash se fraie son petit chemin. Elle réunit sa "soeur" Prisk, l'humoriste Zongo, le rappeur Raja Anaconda et d'autres chanteurs autour du concept "Gbonhi Yoyoyo". Le single qui sort de cette collaboration connait un franc succès auprès du public ivoirien. Aujourd'hui, l'ambassadrice de l'UNESCO a dix-sept ans de carrière, mais les choses ne sont pas aussi roses.

Récemment, dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux, Natacha Flora a crié son ras-le-bol face à la méchanceté de certains acteurs du milieu showbiz. Elle a récidivé ce vendredi 6 décembre 2019. Nash s'est exprimée à travers une publication sur sa page Facebook. La chanteuse précise que si elle a abandonné le football, le basketball, le handball et l'athlétisme, des disciplines sportives dans lesquelles elle excellait, pour s'adonner à la musique, elle compte bien vivre de son art.

Il faut rappeler qu'elle a aussi laissé tomber les études pour se consacrer à sa carrière musicale. "Comment laisser quelqu'un se foutre de mon métier et de ma personne, non ça jamais", a-t-elle écrit. Pour l'année 2020, la "go cracra du Djassa" entend prendre de nouvelles résolutions, promettant de rendre coup sur coup.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus