Des policiers arrêtent un dealer et vident son compte orange money

5 policiers soutirent l’argent d’un dealer et se font arrêter
Par David Yala
Publié le 14 décembre 2019 à 08:39 | mis à jour le 14 décembre 2019 à 08:39

Après le cas de l'officier et du sous-officier de police en début de semaine, 5 autres autres policiers viennent de se faire prendre après s'être illustrés de la pire manière lors d'une interpellation.

5 policiers soutirent l’argent d’un dealer et se font arrêter

Les Adjudants G.B.K et K.V, les Sergents chefs L.E.A et L.M, et le sergent Z.G.A ont été interpellés mercredi 11 décembre 2019 en début d'après-midi. Sur un appel anonyme, ces policiers ont été chargés de l’interpellation d’un individu répondant au nom de Koné Souleymane dit Salomon alors que celui-ci se trouvait dans l'un des restaurants du centre commercial Abidjan Mall.

Le fameux Salomon était en possession d'une boule de cocaïne. Après son interpellation, les policiers conduisent le suspect à la préfecture de police pour les procédures d'usage. Plus tard, une équipe est constituée pour procéder à la perquisition de son domicile. C'est en ce moment qu'il déclare aux policiers qui sont commis pour la tâche que lors de son interpellation, il a été sommé de dévoiler le code secret de son compte orange money et pendant qu'un groupe le transférait à la préfecture de police, l'autre groupe s'attelait à trouver un point orange afin de soustraire de l'argent de son compte.

Plus tard, il se rend compte que la somme de 325 000 FCFA, a été retirée de son compte. Il informe la hiérarchie de ces policiers de la Brigade Spéciale de la Police des Stupéfiants et Drogues de ce vol qu'ils ont opéré sur son compte. Entendus par leur chef, ces policiers reconnaissent les faits. La gravité des faits commis par ces agents qui semblent oublier l'éthique policière, oblige la hiérarchie à les mettre à la disposition du parquet militaire.

Le Commissaire du Gouvernement est saisi. Ces 5 éléments ont été mis aux arrêts et écroués à la Maison d’arrêt militaire d’Abidjan (MAMA) pour vol et violation de consignes. Le procès est prévu pour très bientôt. Quant au dealer Koné Souleymane, il a été mis à la disposition du parquet d'Abidjan-Plateau pour détention illégale de drogue (cocaïne) en vue de la vente.

«Que les hommes en tenue, abonnés aux rackets se rappellent qu'ils peuvent être pris à tout moment (…) Faites votre travail consciencieusement et correctement comme on vous l'a appris pendant votre formation », s’évertue à le faire comprendre le contre-amiral Ange Kessi, commissaire du gouvernement.


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus