«Amadou Gon, Président, sera une bonne chose pour le pays» (MOJACI)

« L’avènement d’Amadou Gon Coulibaly sera une bonne chose pour la Côte d’Ivoire » (MOJACI)
Par David Yala
Publié le 30 janvier 2020 à 16:50 | mis à jour le 30 janvier 2020 à 16:50

Si le Président Alassane Ouattara décidait de se retirer de la course à la présidentielle de 2020 au profit d' Amadou Gon Coulibaly, celui-ci pourra compter sur le soutien du Mouvement des Jeunesses Actives de Côte d’Ivoire (MOJACI) pour se faire élire président de la République de Côte d’Ivoire.

« L’avènement d’Amadou Gon Coulibaly sera une bonne chose pour la Côte d’Ivoire » (MOJACI)

Après la journée d’hommage et de soutien aux actions du Premier Ministre Amadou Gon Coulibaly le samedi 18 Janvier 2020 au palais de la culture d’Abidjan, le MOJACI était face à la presse ce jeudi 30 janvier 2020 dans un grand hôtel de Cocody pour se prononcer sur l’actualité socio-politique nationale. Et sans faux-fuyants, Sanogo Kakou Serge dit SKS a réitéré le soutien de son organisation à l’actuel Premier ministre.

«Si le président Alassane Ouattara n’était plus intéressé par 2020, pour nous jeunes de Côte d’Ivoire, l’avènement d’ Amadou Gon Coulibaly sera une bonne chose pour le pays et son l’élection par le peuple ivoirien ne souffrira d’aucune ombre. C’est un homme acharné au travail. Un démocrate engagé pour son pays, un homme de dialogue et d’ouverture », a-t-il déclamé sous les acclamations de la salle pleine à craquer.

Depuis la nomination d’Amadou Gon Coulibaly à la tête du gouvernement en janvier 2017, le natif de Korhogo poursuit avec ‘’brio et dans la dignité, l’œuvre pharaonique du Président de la République, Alassane Ouattara, de faire de la Côte d’Ivoire, un pays émergent’’. Pour Sanogo Kakou Serge, tous ces acquis qui se manifestent par des actions concrètes sur le terrain, dans tous les domaines, ne peuvent pas être passés par pertes et profits.

D’où cet hommage à lui rendu par la jeunesse récemment. C’est pourquoi, réagissant aux récentes critiques de Pascal Affi N’guessan, accusant le Président Ouattara de vouloir faire un forcing avec la CEI (Commission électorale indépendante) pour porter Amadou Gon au pouvoir, Sanogo Kakou Serge s’est dit étonné du revirement du Président du FPI sur la question de la CEI.

« Quelqu’un à qui on a confié notre gouvernement entre 2000 et 2002, et qui n’a pas été capable de nous protéger d’une rébellion, est non seulement inapte à une nouvelle confiance, mais très mal placé pour parler d’un homme brillant, intelligent » qu’est le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, a lâché le Président du MOJACI.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus