Modification de la constitution: L'étrange assurance de Ouattara

Alassane Ouattara maintient son projet de modification de la constitution, malgré le refus de l'opposition
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 31 janvier 2020 à 16:06 | mis à jour le 31 janvier 2020 à 16:06

Le chef de l'État Alassane Ouattara a réitéré, jeudi 30 janvier 2020, sa volonté de modifier la constitution ivoirienne, relativement à son annonce du mardi 31 décembre 2019.

Ouattara maintient son projet de modification de la constitution malgré le refus de l'opposition

Le patron de l'exécutif ivoirien recevait à l'occasion les médias, dans le cadre de la traditionnelle cérémonie de vœux de nouvel an. À la salle des Pas perdus de la présidence de la République de Côte d'Ivoire, le président Alassane Ouattara a réitéré sa volonté de réviser la constitution avant la tenue du prochain scrutin présidentiel.

«La Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) ne souhaite pas de révision de la Constitution au moins 6 mois avant la date de l‘élection. Comme l’élection est le 31 octobre, ça veut dire que la révision aura lieu en mars ou avril », a révélé le Chef de l'État Ivoirien.

Poursuivant, Alassane Ouattara a tenu à rassurer l'ensemble de l'opposition de ce que ce projet ne cache aucune volonté d'exclure un quelconque candidat. « Je vous rassure à nouveau : il n’y aura pas d’exclusion de qui que ce soit. Même si vous êtes centenaire, vous pourrez être candidat », a-t-il fait savoir.

L'opposition est vigoureusement opposée à ce projet de modification de la loi fondamentale ivoirienne. Henri Konan Bédié, président du PDCI-RDA, l'avait d'ailleurs exprimé à la mi-janvier, alors qu'il recevait les vœux du personnel politique de son parti à Daoukro.

Pour lui, mais également pour bon nombre de figures de l'opposition, notamment Guillaume Soro, toute modification de la constitution, à neuf mois de l’élection présidentielle d'octobre, risque de perturber le jeu démocratique; et ce, d'autant plus que les partis politiques, déjà en précampagne, s’organisent pour le choix de leurs candidats.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus