Réconciliation avec Bédié : Pourquoi Alassane Ouattara tend la main

Bientôt la réconciliation entre Alassane Ouattara et Bédié ?
Par K. Richard Kouassi
Publié le 03 février 2020 à 09:09 | mis à jour le 03 février 2020 à 10:28

Alassane Ouattara est prêt à se réconcilier avec Henri Konan Bédié. C'est du moins ce qu'il a confié à la reine des Baoulé à Sakassou, le samedi 1er février 2020.

Alassane Ouattara prêt à faire la paix avec Bédié

Alassane Ouattara et Henri Konan Bédié ne regardent plus dans la même direction depuis bien longtemps. Les deux hommes politiques, liés au sein d'une alliance, ont réussi à faire tomber Laurent Gbagbo. L'actuel président ivoirien, en signe de gratitude, avait fait la ferme promesse de gouverner la Côte d'Ivoire sous la bénédiction du patron du PDCI (Parti démocratique de Côte d'Ivoire).

Le "sphinx de Daoukro" et son "frère cadet" étaient en parfaite harmonie. Pour preuve, en 2015, N'zuéba, contre vents et marées, a choisi de sacrifier les ambitions de son parti politique. Il a dû faire face à l'indignation et à la colère de certains cadres. Mais Bédié était convaincu qu'en 2020, Alassane Ouattara lui déroulerait le tapis rouge sur le chemin menant à la présidence de la République.

Le président du PDCI va très vite se rendre compte que son allié n'est pas disposé pour une alternance politique. Ouattara soutient qu'il n'a jamas fait une telle promesse quand son "ainé" crie à tue tête que le chef de l'Etat a bel et bien pris cet engagement. Les relations entre les alliés se détériorent et leurs partisans assistent à la rupture des liens qui unissaient leurs mentors.

Henri Konan Bédié refuse de s'engager au sein du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) et prend ses distances. Rien ne va plus entre les alliés d'hier. L'homme fort du PDCI se transforme en adversaire redoutable du régime Ouattara et n'hésite pas à le critiquer ouvertement. Aujourd'hui, avec du recul, Alassane Ouattara semble prêt à faire la paix avec Bédié.

Il l'a fait savoir au cours de sa visite d'Etat à Sakassou, une ville du centre de la Côte d'Ivoire, le samedi 1er février 2020. "Je voudrais saisir cette opportunité pour vous dire que ma disponibilité est totale. Avec tout ce que le pays a vécu comme drame pendant ces dernières années, il est important que les enfants de Félix Houphouët-Boigny puissent se retrouver et consolider cette paix que nous avons retrouvée depuis mon accession au pouvoir en 2011", a-t-il confié à la reine des Baoulé. Pour l'heure, Bédié n'a pas encore réagi à ces propos.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus