FPI: Nouvelle rencontre Gbagbo-Affi N'guessan samedi à Bruxelles

Réconciliation au FPI : Affi et Laurent Gbagbo se parlent à nouveau, samedi à Bruxelles
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 07 février 2020 à 07:30 | mis à jour le 07 février 2020 à 07:30

Sauf changement de dernière minute, l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo devrait s'entretenir à Bruxelles samedi 8 février 2020, avec Pascal Affi N'guessan avec qui il se dispute la tête du Front populaire ivoirien (FPI).

Réconciliation au FPI : Affi et Laurent Gbagbo se parlent à nouveau, samedi à Bruxelles

Une rencontre est prévue le samedi 8 février 2020 à Bruxelles entre Laurent Gbagbo et son successeur à la tête du Front populaire ivoirien, Pascal Affi N'guessan.

C'est le dernier cité qui a donné l'information jeudi 6 février 2020, au terme de l'audience qui a eu lieu à la Haye dans le cadre du procès de l’ancien homme fort d’Abidjan.

La Cour pénale internationale examine en effet une possible levée des restrictions de mouvement imposées aux deux leaders ivoiriens, Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé, acquittés en janvier 2019.

Grande première depuis 4 ans que dure ce procès, Pascal Affi N'guessan n'a pas voulu se le faire raconter. Le député de Bongouanou qui milite en faveur d'une réunification du FPI, frappé par une crise de leadership depuis bientôt 6 ans, s'est en effet envolé dans la soirée du mardi 4 février dernier pour assister à cette audience déterminante tant pour Laurent Gbagbo, que pour Charles Blé Goudé.

Les 3 et 4 janvier dernier, Gbagbo et Affi qui ne s'étaient plus parlé depuis la fin de la crise postélectorale de 2010-2011, avaient promis, après leur première rencontre, de poursuivre les négociations en vue d'un retour à l'unité du FPI; ce, dans la perspective de l'élection présidentielle de 2020.

Les deux franges du FPI conduites par Gbagbo et son ancien Premier ministre, devraient tenir, dans un futur très proche, un congrès unitaire en vue de sonner la réunification du parti.

Une initiative saluée par les militants des deux camps, dans leur grande majorité. La rencontre du 8 février pourrait donc contribuer à donner un coup d'accélérateur aux négociations, semble-t-il, déjà engagées entre les deux parties depuis Abidjan.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus