CNI: Le face-à-face Guikahué#Bictogo sur la RTI menacé, la raison

CNI : Face à face annoncé mercredi entre Guikahué et Bictogo sur la RTI
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 03 mars 2020 à 16:52 | mis à jour le 03 mars 2020 à 16:52

La question du renouvellement en cours des Cartes nationales d’identité (CNI), sera au centre d’un débat entre Maurice Kakou Guikahué du PDCI-RDA et Adama Bictogo, mercredi 4 mars 2020 sur la première chaine de la télévision ivoirienne, RTI1.

La CNI au centre d'un débat entre Bictogo et Guikahué, mercredi sur la RTI

La bonne conduite du processus d’identification en cours des populations ivoiriennes, est à n’en point douter l’un des sujets qui cristallisent l’actualité sociopolitique nationale. Moins d’un mois après le lancement de la phase du projet à l'échelle nationale, plusieurs voix se sont élevées pour décrier certaines irrégularités et autres difficultés qui entravent le bon déroulement de l’opération. Certains plus sceptiques vont jusqu'à prédire son échec avant terme.

Ce mercredi 4 février, Maurice Kakou Guikahué, secrétaire exécutif en chef du PDCI-RDA (opposition), et l’ancien ministre Adama Bictogo, secrétaire exécutif du RHDP, évoqueront le sujet dans un débat contradictoire sur les antennes de la Première chaine de la télévision ivoirienne. « Le renouvellement de la CNI: entre polémique, nécessité et difficultés » est le thème choisi pour ce débat télé dénommé « Ça fait l’actualité ».

Ces deux personnalités politiques que l’on sait diamétralement opposées sur plusieurs points liées au déroulement de cette opération auront là, l’occasion d’éclairer la lanterne de l'opinion sur certains points qui fondent leurs argumentaires. Le coût de l’établissement de la CNI, faut-il le rappeler, a été maintenu à 5 000 FCFA au mépris des recommandations de l’opposition qui continue de clamer la gratuité.

Vendredi dernier, lors d’une conférence de presse qu’il a animée au siège de son parti à Cocody, Maurice Kakou Guikahué a confié que le processus d’identification avait été financé à hauteur de 30 milliards de FCFA par la Banque mondiale. Une information vite démentie par l'institution financière.


Si Guikahué, lui, semble déterminé à livrer ce débat télévisé, l'équipe d'Adama Bictogo, elle, reste encore hésitante sur l'opportunité d'un tel débat surtout après que la Banque mondiale a démenti l'information des 30 milliards octroyés à l'opération. Bictogo va-t-il faire faux bond? Attendons de voir.


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus