Devant le Congrès, Alassane Ouattara annonce sa retraite politique

Alassane Ouattara "J'ai décidé de ne pas être candidat à la présidentielle"

Alassane Ouattara, Président de la République de Côte d'Ivoire
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 05 mars 2020 à 13:10 | mis à jour le 05 mars 2020 à 13:29

La toute première réunion du Congrès dans l'histoire de la Côte d'Ivoire a été l'occasion pour le président Alassane Ouattara d'annoncer de grandes mesures pour la marche de la Nation ivoirienne.

Alassane Ouattara "J'ai décidé de ne pas être candidat à la présidentielle"

L'Assemblée nationale et le Sénat, les deux chambres du Parlement ivoirien, étaient en Congrès, ce jeudi 5 mars 2020 à Yamoussoukro. Les 352 Parlementaires, qui ont pris d'assaut l'amphithéâtre de la Fondation Félix Houphouët-Boigny, les présidents d'institutions, le corps préfectoral, ainsi que les chefs traditionnels n'ont pas du tout été deçus du discours prononcé par Alassane Ouattara.

Ce Congrès, présidé par Amadou Soumahoro, Président de l'Assemblée nationale, avait un seul point à son ordre du jour, à savoir le discours du Président de la République relative à "l'état de la Nation".

Le Chef de l'Etat, conformément aux pouvoirs que lui confère la Constitution, s'est en effet adressé à ses compatriotes, par le canal de leurs représentants au Parlement. Ainsi, l'orateur du jour a passé en revue les difficiles conditions de son accès au pouvoir à la suite de la crise postélectorale de 2010-2011, avant d'énumérer les défis relevés par le gouvernement ivoirien, sous sa houlette.

Le Président Ouattara a par ailleurs annoncé des modifications de certains articles de la Constitution afin de la rendre plus moderne et plus adaptées aux réalités du moment et à l'évolution de la Nation ivoirienne.

Avant de clore ses propos, le Président Alassane Ouattara a solennellement annoncé : "Je ne souhaite pas me représenter à un nouveau mandat." En dépit de la désapprobation de certains parlementaires, le président a ajouté : "J'ai décidé de ne pas être candidat à l'élection présidentielle et de transférer le pouvoir à une jeune génération."


Le Président entend certes passer le flambeau à des jeunes "compétents, honnêtes et qui ont appris à nos côtés comme nous l'avons fait aux côtés de Félix Houphouët-Boigny". Mais il promet toutefois à son successeur : "Je resterai disponible pour apporter ma contribution par mes conseils et mes relations."


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus