Alassane Ouattara évoque sa succession en plein conseil des ministres

RHDP : Alassane Ouattara lance un appel à sa succession
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 06 mars 2020 à 17:44 | mis à jour le 06 mars 2020 à 17:44

Le chef de l’État, Alassane Ouattara, a évoqué sa succession, vendredi 6 mars 2020, à l'occasion du conseil des ministres extraordinaire qui a eu lieu au palais de la présidence de la République au Plateau.

Présidentielle 2020: Alassane Ouattara prône l'union au sein du RHDP

«Ce qui importera le plus autour de cette table, puisque vous êtes un gouvernement RHDP, c’est l’union entre vous. C’est que vous soyez ensemble pour choisir le chef d’équipe qui va nous succéder », a déclaré M. Ouattara à l’ouverture du Conseil des ministres extraordinaire.

Cet appel à l’union du président sortant intervient le lendemain de son discours "historique" prononcé jeudi 5 mars 2020 à Yamoussoukro et au cours duquel il a annoncé son retrait de la scène politique à la fin de son second mandat en octobre prochain.

«Je voudrais annoncer solennellement que j’ai décidé de ne pas être candidat à l’élection présidentielle du 31 octobre 2020 et de transférer le pouvoir à une jeune génération», a déclaré le président du RHDP

La course à sa succession étant désormais ouverte, Alassane Ouattara reste convaincu que c’est dans l’union que le RHDP parviendra à conserver le pouvoir d’État. « C’est dans l’union que vous réussirez ; si vous n’êtes pas unis, la Côte d’Ivoire aura des problèmes et ce sera votre responsabilité », a instruit M.Ouattara.

Des informations persistantes font état de relations tendues entre certains cadres de la mouvance présidentielle. En plus du supposé choix de l’actuel Premier ministre ivoirien, Amadou Gon Coulibaly, comme candidat du RHDP au prochain scrutin présidentiel, il se murmure les candidatures des ministres Albert Mabri Toikeusse et Marcel Amon Tanoh.

Le 12 mars 2020, Alassane Ouattara devrait s’adresser aux membres du Conseil politique de son parti, pour tout d’abord leur faire part des raisons qui ont motivé sa décision de retrait et éventuellement trouver des solutions aux dissensions qui amenuiseraient les chances du RHDP de conserver le pouvoir au soir du 31 octobre 2020.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus