Ouattara supplie le RHDP: "Ayez pitié de moi. Laissez-moi partir..."

Amadou Gon succédera au président Alassane Ouattara
Par David Yala
Publié le 13 mars 2020 à 07:55 | mis à jour le 13 mars 2020 à 07:55

Amadou Gon Coulibaly a été proposé, jeudi 12 mars 2020, à l’unanimité, pour être le candidat du RHDP à la présidentielle d'octobre prochain.

RHDP: Amadou Gon Coulibaly choisi pour succéder au président Alassane Ouattara

Comme annoncé par Afrique-sur7.fr dans une de ses publications antérieures, le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly est celui-là même qui portera les couleurs du RHDP à la présidentielle prochaine.

Il a été désigné jeudi au terme d'un conseil politique du parti qui s'est tenu en présence du président Alassane Ouattara. Avant l'ouverture des échanges, le chef de l’État est revenu sur les raisons qui ont motivé sa volonté de ne pas briguer un troisième mandat.

Alassane Ouattara a dit vouloir transmettre, pour la première fois dans l'histoire de la Côte d’Ivoire, le pouvoir de façon pacifique au prochain Président élu. A 77 ans révolus, l'époux de Dominique Ouattara estime qu'il n'a plus la même énergie qu'avant pour diriger le pays.

"Je ne veux pas être président de la République à 80 ans. Ayez pitié de moi. Laissez-moi partir m'occuper un peu de moi-même et de ma famille", a-t-il plaidé.

Même s'il ne l'a pas ouvertement fait savoir, il faut dire que le choix du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly pour lui succéder à la tête de l’Etat de Côte d’Ivoire, était depuis longtemps aussi le choix d'Alassane Ouattara. Au sujet de l'actuel chef du gouvernement, le président de la République n'a jamais tari d’éloges.

«Amadou Gon est un excellent Premier ministre, compétent et très dynamique. C’est un ingénieur que j’ai eu l’occasion de former pendant presque vingt-cinq ans. C’est un homme d’autorité qui sait prendre des décisions difficiles et obtenir des résultats », n'a-t-il jamais cessé de répéter au cours des réunions publiques.

Le candidat du RHDP étant désormais connu, les regards sont tournés vers les principaux partis de l’opposition dont le PDCI-RDA qui a programmé sa convention de désignation de son candidat dans le mois de juin prochain.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus