Covid-19: Du nouveau dans les destructions survenues à Yopougon

Covid-19 : Du nouveau dans les événements survenus, hier à Yopougon
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 06 avril 2020 à 12:11 | mis à jour le 06 avril 2020 à 12:11

La Direction générale de la police nationale de Côte d’Ivoire a fait le point de la situation relative à la destruction à Yopougon d’un hangar de dépistage du Covid-19.

Covid-19 : La situation désormais sous contrôle à Yopougon

La nuit du dimanche a été très mouvementée du côté du quartier Toits-rouges de la Commune de Yopougon, en dépit du couvre feu instauré par les autorités.

Des riverains du Stade de la BAE, en colère, ont détruit un hangar en construction devant servir de centre de dépistage de la maladie à coronavirus.

Ces populations entendaient ainsi élevé une vive protestation contre la construction de ce centre, au motif qu’il constituerait une réelle menace pour leur santé. Le Covid-19 étant une maladie à la fois très contagieuse et dangereuse.

Selon la direction générale de la police nationale, la situation est entrée dans l’ordre depuis la même nuit à 23 h, au terme d’âpres négociations avec les manifestants en colère.

« Suite à la manifestation de protestation des populations le dimanche 05 avril 2020 contre la construction d'un hangar de dépistage du Covid 19 au stade de l'ex-BAE de Yopougon toit rouge, les forces de Sécurité ont, après une négociation avec les manifestants, ramené le calme aux environs de 23 heures », indique la DGPN dans un communiqué.

Non sans rassurer que la situation est demeurée calme jusqu'à ce lundi matin. « Ce lundi matin, la situation est toujours calme. Il n'y a pas de regroupement de manifestants en vue. Tous les renforts prévus sont en place », informe le communiqué.

Avec 261 cas de patients testés positifs, la Côte d’Ivoire occupe à ce jour le deuxième rang des pays enregistrant le plus de cas de contamination dans la sous-région ouest-africaine.

Les mesures de prévention et de protection édictées par le gouvernement, peinent pour l’heure à être respectées dans leur totalité.

Ce qui ouvre une brèche à une avancée fulgurante de la maladie, surtout dans la capitale économique ivoirienne, Abidjan où plus de 90 % des cas testés positifs y sont.

Aux dernières nouvelles, on apprend que des manifestations ont repris ce lundi matin toujours au quartier Toits-rouges de Yopougon.


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus