Gestion du Covid -19 : Guillaume Soro demande de la "transparence"

Covid 19, Guillaume Soro interpelle Alassane Ouattara
Par K. Richard Kouassi
Publié le 07 avril 2020 à 12:21 | mis à jour le 07 avril 2020 à 13:13

Mardi 10 mars 2020, la Côte d'Ivoire annonçait son premier cas de malade du Covid -19. Près d'un mois après, les autorités ivoiriennes indiquent que le pays enregistre 323 cas déclarés positifs. Depuis son exil, Guillaume Soro a lancé un appel à Alassane Ouattara, lui demandant de la "transparence" dans la gestion de la crise du Covid 19.

Covid 19, Guillaume Soro interpelle Alassane Ouattara

Le premier cas de coronavirus a été déclaré en Côte d'Ivoire le mardi 10 mars 2020. Il s'agissait d'un homme de 46 ans qui revenait de l'Italie, comme l'avait indiqué le ministère de la Santé et de l'Hygiène publique assurant que l'état du malade était "stable et rassurant".

Le communiqué du ministère précise que le patient a été immédiatement pris en charge au service des maladies infectieuses tropicales du Centre hospitalier universitaire (CHU) de Treichville.

"J’appelle les populations au calme parce qu’il n’y a pas matière à céder à la panique et tiens à les rassurer sur l’engagement de l’Etat de Côte d’Ivoire de prendre toutes les mesures idoines pour protéger toutes les populations", avait déclaré Sidi Touré Tiémoko, le porte-parole du gouvernement, à l'issue d'un Conseil des ministres.

Après environ un mois, le pays compte 323 cas confirmés, 41 cas guéris et 3 décès. Dans la seule journée du lundi 6 avril, le ministre de la Santé et de l'Hygiène publique dénombre 62 nouveaux cas déclarés positifs au Covid -19.

Pour Guillaume Soro qui se base sur les chiffres publiés sur le site officiel de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), il existe bel et bien une "dichotomie" entre les données fournies par le gouvernement ivoirien et celles de l'organisation internationale.

En Côte d'Ivoire, du 12 mars au 6 avril 2020, il y a eu 490 cas confirmés de Covid -19 avec 4 décès, indique l'OMS. L'ancien président de l'Assemblée nationale a laissé entendre via son compte Twitter qu' "il faut toujours agir en toute transparence".

Et le patron des soroistes d'ajouter : "La dichotomie qu’il y a aujourd’hui au niveau des chiffres des malades du Covid -19 en Côte d’Ivoire conforte la suspicion. La perte de la confiance en est une des conséquences."




Afficher les commentaires
Articles les plus lus