Audience à La Haye: Blé Goudé mélange les plans de Fatou Bensouda

Audience à La Haye: Blé Goudé mélange les plans de Fatou Bensouda
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 09 mai 2020 à 17:58 | mis à jour le 09 mai 2020 à 17:58

La défense de l’ex-patron de la galaxie patriotique, Charles Blé Goudé, est opposée à la tenue de l’audience virtuelle prévue du 27 au 29 mai prochain, relative à l’affaire le concernant devant la chambre d’appel de la Cour pénale internationale (CPI).

CPI: Blé Goudé et sa défense opposés à l'audience du 27 mai prochain

Les avis sont partagés entre la défense de l’ancien chef de l’Etat ivoirien Laurent Gbagbo, l'accusation et les avocats de Charles Blé Goudé au sujet de la tenue de l’audience virtuelle fixée par la chambre d’appel de la Cour pénale internationale, le 27 mai prochain.

A la différence des avocats de Gbagbo et du bureau du Procureur, Me Geert-Jan Alexander-Knoops et son équipe se disent opposés à la tenue d'une telle audience.

A en croire la défense de l’ancien leader syndical, tenir une audience d’une telle importance en l’absence de leur client, constituerait une violation grave des droits de ce dernier, conformément au statut de Rome.

Lequel statut en son article 67, stipule que l’accusé (M. Blé Goudé) a le droit fondamental d'être présent à l'audience et de voir la présence physique de son Co-conseil (Me Claver N'Dri), assurer aux fins de l'audience.

«La Défense fait valoir que la tenue d'une audition virtuelle sur la base des paramètres proposés, violerait les droits de M. Blé Goudé en vertu des articles 63, paragraphe 1, et 67, paragraphe 1, point d), du statut », a relevé le Conseil de Blé Goudé dans une requête formulée le 6 mai dernier.

L’audience des 27, 28 et 29 mai prochain, est relative à l’appel interjeté par le bureau du procureur contre les acquittements de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé, prononcés par la Chambre de Première instance, le 15 janvier 2019.

La procureure Fatou Bensouda demande la déclaration d'un «vice de procédure » et le rétablissement ultérieur de ses poursuites contre Mrs. Blé Goudé et Laurent Gbagbo.

«L'importance de cette audience pour le droit fondamental à la liberté de M. Blé Goudé nécessite sa présence. C'est pourquoi, la Défense demande respectueusement qu'une audience orale ne soit pas tenue virtuellement », a souhaité la défense de Charles Blé Goudé.

En clair, la défense du leader du COJEP plaide l'annulation de l'audience virtuelle du 27 au 29 mai 2020, en vue de la programmation d' une audience orale à une date à laquelle la Cour, les parties et les participants pourront tous être physiquement présents.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus