Après Jean Jacques Kouamé, Ariel Sheney à Safarel: "Tu ne vaux rien''

Après Jean Jacques Kouamé, Ariel Sheney à Safarel:
Par Mael Espoir
Publié le 11 mai 2020 à 11:30 | mis à jour le 11 mai 2020 à 11:30

Après avoir craché ses vérités à Jean Jacques Kouamé alias JJK, l’artiste Couper décaler Ariel Sheney a aussi réglé ses comptes à son collègue Safarel Obiang.

Ariel Sheney: ‘’Safarel, tu fais du Couper-décaler traditionnel‘’

L’artiste Couper décaler Ariel Sheney a décidé de ne plus se laisser marcher sur les pieds. En conflit avec Jean Jacques Kouamé à qui il a craché ses vérités dimanche dans un direct sur sa page Facebook, il a profité pour dire ses deux mots à Safarel Obiang qui affirmait récemment que l’ex poulain de DJ Arafat se détournait du Couper décaler au profit de d’autres styles musicaux.

‘’Si je comprends bien, il y a longtemps que tu m’attendais au départ. Tu me dis que c’est parce que Yôrôbo m’a lancé, mais ce n’est pas parce que j’étais un minable qu'il m'a recruté. C'est parce que je suis fort. Ordinateur là, je connais; piano dont tu parles, je connais…‘’, a affirmé Ariel Sheney.

Il a fait savoir que sa musique est bien plus meilleure que celle de Safarel Obiang qu’il considère comme un danseur.

‘’Si tu étais resté dans ton créneau de danse, tu serais actuellement en France en train de développer mais où tu es là, tu fais du Couper décaler traditionnel. Et le Couper-décaler traditionnel là, c’est une musique communautaire. Quand tu veux exporter le Couper-décaler, il faut le raffiner pour que les Blancs puissent écouter … Ce ne sont pas tes chansons là que les Blancs vont écouter. Tu es un bon danseur (...) Si je connais la musique que toi, il faut reconnaître. C'est quoi ton problème? Si les amis autour de toi ne peuvent pas te dire la vérité, moi je vais te dire la vérité. Tu ne vaux rien. Reconnais et puis apprends", a-t-il renchéri.

Pour Le Colonel Lôbôfouet, Le Safking étant un devancier dans le Couper décaler, il ne devrait donc pas se mettre sur le même pied d’égalité que lui.

‘’Tu es un escroc, un hypocrite (…) En plus, tu es un vieux. Tu as commencé la musique il y a très longtemps. Normalement, tu dois te comparer aux Mix, Debordo là. C’est avec moi tu vas venir t’arrêter. En fait, ça vous fait mal parce que je suis arrivé il n’y a même pas 10 ans mais je suis là (...) Sachez que c’est la dernière fois qu’on me manque de respect. Je ne mange pas chez quelqu’un. Donc respectons-nous dans ce pays‘’, a martelé Ariel Sheney.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus