Ouattara pleure Amadou Gon: "Il a incarné cette jeune génération"

Décès d'Amadou Gon : Ouattara pleure la disparition d'un  compagnon
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 09 juillet 2020 à 01:54 | mis à jour le 09 juillet 2020 à 01:54

Amadou Gon le lion ne rugira plus. Le Premier ministre ivoirien s’est éteint mercredi 8 juillet 2020 à Abidjan après un malaise survenu peu après le Conseil des ministres. Cette brusque disparition laisse sans voix le chef de l’Etat Alassane Ouattara qui perd ainsi un compagnon ‘’loyal et dévoué’’.

«Avec la disparition d’ Amadou Gon Coulibaly, la Côte d’Ivoire perd un modèle pour la jeunesse» (Ouattara)

C’est une page noire pour la Côte d’Ivoire toute entière et particulièrement pour le président Alassane Ouattara qui perd un de ses plus fidèles collaborateurs. Amadou Gon Coulibaly est décédé moins d’une semaine après son retour de Paris où il avait subi plusieurs examens médicaux.

Un décès subit qui laisse dans la consternation Alassane Ouattara et l'ensemble des membres du gouvernement. Ouattara et Gon Coulibaly entretenaient une relation particulière qui dépassait le cadre d’une simple collaboration au sein de l’équipe gouvernementale.

C’était une relation entre "père et fils", qui a duré un peu plus d'une trentaine d'années. Et le chef de l'État le traduit si bien dans son message de compassion: « Je rends hommage à mon jeune frère, mon fils, Amadou Gon Coulibaly, qui a été, pendant trente ans, mon plus proche collaborateur. Je salue la mémoire d’un homme d’Etat, de grande loyauté́, de dévouement et d’amour pour la Patrie. Il a incarné cette jeune génération de cadres ivoiriens de grande compétence et d’extrême loyauté́ à la Nation », a déclaré le président Alassane Ouattara, dans un communiqué lu par Patrick Achi, secrétaire général de la Présidence.

Amadou Gon Coulibaly avait été désigné en mars candidat du RHDP à l'élection présidentielle d'octobre. À son sujet, le président Ouattara ne tarissait d’ailleurs pas d'éloge.

« Avec la disparition d’Amadou Gon Coulibaly, la Côte d’Ivoire perd un modèle pour la jeunesse, un exemple de compétence, d’ardeur au travail et d’abnégation », dit-il.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus