Amadou Gon fait Grand-Croix de l’Ordre national à titre posthume

Amadou Gon fait grand croix de l'ordre nationale, à titre posthume
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 14 juillet 2020 à 19:58 | mis à jour le 14 juillet 2020 à 19:58

La nation ivoirienne a rendu hommage, mardi 14 juillet 2020, à son Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly, décédé soudainement, mercredi 8 juillet dernier des suites d’un malaise cardiaque.

La Côte d'Ivoire a honoré à titre posthume, son Premier ministre Amadou Gon

La cérémonie s’est déroulée dans la matinée du mardi 14 juillet 2020 sur le parvis du palais de la présidence d’Abidjan, en présence du chef de l’État ivoirien, Alassane Ouattara, et de son homologue du Sénégal, Macky Sall. Un moment rempli d’ émotions et reconnaissance à l’endroit du Premier ministre décédé subitement à l’âge de 61 ans.

À l’occasion, le défunt candidat du RHDP a été élevé à titre posthume à la dignité de grand-croix de l’ordre national, la plus haute marque de distinction attribuée à un homme d’État. « Monsieur Amadou Gon Coulibaly, Premier ministre de Côte d’Ivoire, au nom du peuple, nous vous élevons à la dignité de Grand-Croix de l’Ordre national et nous confions à votre famille, les insignes de votre Dignité », a déclaré le Président Alassane Ouattara.

« En plus d’être un gros travailleur, il était compétent, rigoureux et très structuré », a témoigné Kandia Camara à l’endroit de celui qui a été de tous les combats pour l’accession au pouvoir du RDR, aujourd'hui mué en RHDP. « Il était doté par-dessus tout d’une intelligence exceptionnelle. Dans ses fonctions de Chef du Gouvernement, nous avons travaillé sous l’autorité d’un homme de dossiers, doté d’un esprit de synthèse hors du commun », a-t-elle poursuivi.

«Mon frère Amadou, mon compagnon de lutte, mon responsable politique, mon conseiller, le lion, mon patron, DNC, mon soutien, Monsieur le Premier Ministre, va en paix ! », a-t-elle déclaré avant de fondre en larmes. Patrick Achi, secrétaire général de la Présidence, et Henriette Dagri Diabaté, Grande Chancelière, ont également rendu des témoignages de l’homme tout aussi émouvants, les uns que les autres.

Cette première cérémonie sera suivie le mercredi 15 juillet d’un hommage de son parti, le Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP) au palais des sports de Treichville, dans la matinée, et une lecture de coran suivie de bénédictions à la grande mosquée de la Riviera Golf dans l’après-midi.

Plus tard, suivra le départ à Korhogo de la dépouille pour une veillée de 20 h 00 à 22 h 00 à Gbondala au quartier Soba de ladite ville. L’inhumation aura lieu le vendredi 17 juillet.


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus