Mali: Le président Ibrahim Boubacar Kéita (IBK) aux mains des mutins

Mali : Le président  Ibrahim Boubacar Kéita (IBK) aux mains des mutins
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 18 août 2020 à 20:23 | mis à jour le 18 août 2020 à 20:31

Ibrahim Boubacar Kéïta (IBK), le chef de l’ État malien, a été arrêté en fin d’après midi, quelques heures après le début d’une mutinerie déclenchée tôt ce mardi 18 août 2020, par des militaires en colère.

Mali: Le régime du président Ibrahim Boubacar Touré (IBK) est tombé

Le régime du président Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) est tombé dans l’après-midi de ce mardi 18 août 2020. Le chef de l’ État malien est depuis lors aux mains des militaires mutins. Son régime n’a pu résister à la mutinerie déclenchée par des soldats en colère conduits par les colonels Malick Diaw et Sadio Camara.

Le successeur de Dioncounda Traoré a été arrêté vers 16 h 30 à sa résidence à Bamako alors qu’il était en compagnie de son Premier ministre Boubou Cissé et de son fils, le député Karim Kéïta. Un coup de force de trop condamné dès les premières heures par la France à travers Jean-Yves Ledrian, son ministre de l’ Europe et des Affaires étrangères. « La France réaffirme avec force son attachement à la souveraineté et à la démocratie malienne », avait-il indiqué, non sans faire chorus avec la CEDEAO pour demander aux mutins de regagner sans délai leurs casernes.

Une injonction qui semble être tombée dans des oreilles de sourds, puisque ces mutins déchainés ont poursuivi leurs opérations jusqu’à la chute du président démocratiquement élu à la tête de l’ État malien depuis 2013. La fin du règne de IBK intervient dans une situation de crise sociopolitique aigüe avec la présence djihadiste dans les régions nord et centre du pays et des manifestations quasi hebdomadaires du Mouvement du 5 juin - Rassemblement des Forces patriotiques (M5-RFP), conduit par l'Imam Mahmoud Dicko.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus