Violences électorales: Amnesty International épingle le régime Ouattara

Droit de l'homme  : Ouattara et le régime RHDP à nouveau épinglés
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 28 août 2020 à 11:55 | mis à jour le 28 août 2020 à 11:55

Le climat de tension sociopolitique qui prévaut en Côte d'Ivoire depuis l'annonce de la candidature à un troisième mandat présidentiel du chef de l'Etat sortant, Alassane Ouattara, a attiré l'attention de l'ONG Amnesty International. Dans un nouveau rapport publié ce vendredi, l'organisation de défense des Droits de l'Homme exhorte les autorités ivoiriennes à prendre des mesures destinées à prévenir les violences y compris celles entre adversaires politiques appartenant à des communautés différentes, et à protéger la population et son droit de manifester pacifiquement. Amnesty International relève en effet une montée en puissance de l’impunité et des arrestations arbitraires notamment celles des voix dissidentes à la candidature du président Ouattara de rempiler pour un troisième présidentiel. L’organisation cite à titre d’exemples des faits qui se seraient déroulés notamment à Divo et à Bonoua où des manifestations de femmes de l’opposition, auraient été violemment dispersées par des individus armés de gourdins, de machette et autres armes blanches. Ci-dessous l'intégralité du rapport.

Amnesty International au régime Ouattara: Interdire les marches "constitue une attaque de plus contre les voix dissidentes"


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus