Appel à la désobéissance civile: Vers l’arrestation d’ Henri Konan Bédié?

Appels à la désobéissance civile: Vers l’arrestation d’ Henri Konan Bédié?
Par David Yala
Publié le 22 septembre 2020 à 19:22 | mis à jour le 22 septembre 2020 à 19:22

Henri Konan Bédié n’est pas à l’abri d’éventuelles poursuites judiciaires en cas de troubles à l'ordre public en Côte d'Ivoire. Depuis qu’il a quitté la coalition politique au pouvoir, pour rejoindre les rangs de l’opposition, l’ancien chef de l’Etat est devenu très incisif envers son ex allié, le président Alassane Ouattara. La situation s’est davantage envenimée depuis la publication par le Conseil constitutionnel, de la liste définitive des candidats à l’élection présidentielle du 31 octobre prochain. Alors que sa candidature a été retenue, le président candidat du PDCI vient de lancer un appel à la désobéissance civile contre la candidature du chef de l’Etat sortant, déclaré apte à compétir alors qu’il est en fin de son second mandat; nombre limite de mandats imposé par la Constitution ivoirienne. Cette dernière sortie d’Henri Konan Bédié a fait réagir le RHDP (parti au pouvoir) qui a tenu à mettre en garde contre toute tentative de l’opposition consistant à ‘’prendre le pouvoir sans passer par des urnes’’. Ci-dessous, les grands points de la déclaration signée de son porte-parole, le ministre Kobenan Kouassi Adjoumani.

Le RHDP à Henri Konan Bédié: « La candidature du Président Alassane Ouattara, validée par le Conseil Constitutionnel n’est pas négociable »

(...) Devant cette fuite en avant et le refus délibéré et persistant d’une partie de l’opposition de s’inscrire résolument sur le chemin des élections,

- Le RHDP voudrait exprimer sa plus vive indignation face aux dérives répétées d’une opposition qui rêve de la magistrature suprême, sans passer par la voie des urnes.

- Le RHDP condamne avec force et sans réserve, la sortie hasardeuse ainsi que les propos irresponsables de M. Henri Konan Bédié, de surcroît ancien Chef d’Etat, qui multiplie les déclarations incendiaires, verse dans la provocation inutile, défie les Institutions de la République, incite à la haine et à la violence politique.

- Le RHDP informe l’opinion nationale et internationale qu’il tiendra pour responsables toutes celles et tous ceux qui s’adonnent à des appels à la haine, à la violence et à l’instauration d’un climat de chaos, en cas de troubles de l’ordre public.

- Le RHDP met en garde l’opposition contre ses agissements contraires à la démocratie et à l’Etat de droit et rappelle que nul n’est au-dessus de la loi. Il invite par ailleurs le Gouvernement, à prendre toutes les mesures qui s’imposent en vue de garantir un climat de paix nécessaire à la tenue d’un scrutin apaisé et démocratique.

- Le RHDP voudrait faire remarquer que les appels à la désobéissance civile de M. Henri Konan Bédié et de ses alliés constituent en réalité un aveu d’impuissance d’une opposition qui a peur des élections et qui ne sait plus à quel saint se vouer à mesure qu’approche l’échéance du 31 octobre 2020.

- Le RHDP voudrait surtout saluer l’esprit de civisme des Ivoiriens qui ont refusé de suivre l’appel de l’opposition en continuant à vaquer tranquillement et sereinement à leurs occupations quotidiennes, démontrant ainsi leur attachement à la paix et leur volonté affichée d’aller à des élections apaisées. Ici particulièrement, le RHDP invite M. Henri Konan Bédié, ancien président de la République à observer un minimum d’égard pour les Institutions de la République, ainsi que pour les personnes qui les incarnent, en particulier le Président de la République, Son Excellence Monsieur Alassane Ouattara.

- Le RHDP rappelle à M. Henri Konan Bédié, qu’il n’y a pas longtemps, il était comptable et solidaire de tout ce qu’il dénonce aujourd’hui, juste par opportunisme politique et pour des intérêts bassement égoïstes.

- Le RHDP rappelle aussi à l’opposition que la candidature du Président Alassane Ouattara, validée par le Conseil Constitutionnel n’est pas négociable. Par conséquent, elle ne saurait faire l’objet d’un quelconque chantage ou marchandage politique. Il réaffirme que son candidat sera bel et bien présent sur le starting-block de l’élection présidentielle du 31 octobre 2020 qu’il va remporter de façon transparente.

- Le RHDP invite en outre le Gouvernement à faire preuve de plus de vigilance face aux velléités de déstabilisation de l’opposition, afin de maintenir et garantir un climat de paix et de sérénité nécessaire à la tenue d’élections apaisées et démocratiques.

- Le RHDP appelle enfin ses militants à ne point céder à la provocation, à demeurer sereins et mobilisés, à l’écoute des mots d’ordre du parti, face à une opposition désemparée qui refuse obstinément la voie des urnes.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus