A Paris, Dominique Ouattara sonde Tidjane Thiam sur la Présidentielle

Dominique Ouattara rencontre Tidjane Thiam à Paris
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 08 octobre 2020 à 09:34 | mis à jour le 08 octobre 2020 à 11:39

Le séjour parisien de Dominique Ouattara n'est pas de tout repos. Dans la mise en oeuvre de son agenda très chargé, la Première Dame de Côte d'Ivoire a rencontré Tidjane Thiam, avec qui elle a évoqué l'élection présidentielle ivoirienne, apprend-on de Jeune Afrique.

Dominique Ouattara - Tidjane Thiam, les enjeux d'une rencontre discrète

À trois semaines de l'élection présidentielle de 2020, les tractations se poursuivent aussi bien en Côte d'Ivoire qu'en dehors des frontières ivoiriennes. Eu égard aux enjeux de ce scrutin crucial, les parties prenantes ne lésinent sur aucun moyen pour venir à bout de l'adversaire. L'opposition ivoirienne a d'ailleurs annoncé un meeting, le 10 octobre prochain, au stade FHB pour protester contre la candidature d'Alassane Ouattara et demander par la même occasion le report du scrutin.

Le Président Alassane Ouattara poursuit pour sa part dans sa volonté de tenir la date constitutionnelle du 31 octobre 2020. La Mission conjointe ONU, UA, CEDEAO vient d'ailleurs de conforter la position du camp présidentiel en indiquant dans son communiqué final, après ses rencontres avec les acteurs politiques ivoiriens, que ce scrutin devrait se tenir à cette date.

Sans tambours ni trompette, Dominique Ouattara continue pour sa part sa discrète mission dans l'Hexagone. La Première Dame de Côte d'Ivoire a en effet eu une discrète rencontre avec Tidjane Thiam dans un Palace au coeur de Paris. Il était question, au cours de cette rencontre entre l'épouse du président ivoirien et l’ancien patron du Crédit suisse, la tenue de l'élection présidentielle du 31 octobre 2020.

Le confrère indique qu'il s'agissait pour la First Lady ivoirienne de « sonder l’ancien banquier sur ses projets, avant de lui demander s’il envisageait de regagner Abidjan ». Loin d'être fortuite, cette rencontre intervient alors que le processus électoral suscite de nombreuses tensions entre pouvoir et opposition en Côte d'Ivoire. Alassane Ouattara, qui avait annoncé sa retraite politique définitive, a dû se raviser après le décès de son Premier ministre et dauphin Amadou Gon Coulibaly. Mais ce rétropédalage n'est pas du goût de l'opposition qui a annoncé une désobéissance civile.

L'ancien ministre ivoirien de la Planification, Tidjane Thiam, présumé candidat à la présidentielle en Côte d'Ivoire, et pressenti pour intégrer le gouvernement d'Emmanuel Macron, n'est donc pas un personnage quelconque dans le microcosme politique ivoirien.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus