Meeting de l'opposition : Me Séry Zokou clashe un journaliste de RFI

Me Séry Zokou, avocat de Blé Goudé, en colère
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 11 octobre 2020 à 23:01 | mis à jour le 12 octobre 2020 à 09:24

L'opposition ivoirienne organisé un grand meeting, ce samedi 10 octobre 2020, au stade FHB. Mais le commentaire qu'en fait un journaliste de RFI sur son compte Twitter n'a pas été du goût de Me Sery Zokou, qui a aussitôt répliqué à coup de tweet.

Me Séry Zokou : « D'où faites vous votre "reportage" pour ne rien voir de tout ceci ? »

Tous les partis majeurs de l'opposition ivoirienne ont appelé leurs militants, partisans et sympathisants à un grand meeting, ce samedi 10 octobre 2020, au stade Félix Houphouët-Boigny, en vue d'exiger le retrait de la candidature du président Alassane Ouattara à un 3e mandat, la dissolution du Conseil constitutionnel et de la Commission électorale indépendante CEI), le report de l’élection présidentielle du 31 octobre 2020, en attendant de réunir toutes les conditions juridiques, politiques et institutionnelles en vue de l’organisation d’un scrutin apaisé, crédible, transparent et inclusif.

Cependant, des leaders de l'opposition indiquent que certains de leurs militants ont été agressés, alors qu'ils se rendaient sur le lieu du meeting. D'autres vont jusqu'à annoncer que de nombreux militants ont été empêchés d'accès à la commune du Plateau.

« Le stade peine à se remplir, les organisateurs dénoncent des entraves pour y accéder et des intimidations. Les leaders de l’opposition n’ont pas encore pris la parole », annoncent certains observateurs sur les réseaux sociaux.

Pierre Pinto, correspondant RFI, n'a également pas manqué de faire son constat : « Le Meeting anti 3e mandat de l’opposition a du mal à remplir le stade FHB pour l’instant. Les speakers accusent les autorités d’avoir bloqué des cars de militants à Yopougon. Les figures de l’opposition ne sont pas encore apparues », a lancé le confrère.

Il n'en fallait pas plus pour irriter Me Séry Zokou, membre du Conseil de Charles Blé Goudé. Dans une réplique tweetée, l'Avocat au Barreau de Bruxelles et à la Cour Pénale Internationale (CPI) a lancé : « Et vous n'avez rien constaté de tel ? De nombreux témoignages font état de ce que les entrées du Plateau sont bloquées pour empêcher les participants d'accéder au meeting sans parler des attaques de microbes. » Puis, il interroge : « D'où faites vous votre "reportage" pour ne rien voir de tout ceci ? »


Afficher les commentaires
Articles les plus lus