Présidentielle: Plus de 30 000 agents des forces de l'ordre déployés

La Police nationale s'engage pour la sécurisation de la présidentielle
Par K. Richard Kouassi
Publié le 14 octobre 2020 à 20:20 | mis à jour le 14 octobre 2020 à 23:00

En Côte d'Ivoire, l'élection présidentielle est prévue pour le samedi 31 octobre 2020. Quelques jours avant le scrutin, la Police nationale vient d'annoncer que 34 939 agents des forces de l'ordre seront déployés sur toute l'étendue du territoire national afin de sécuriser le processus électoral.

La Police nationale s'engage pour la sécurisation de la présidentielle

Aristide Adon, commissaire divisionnaire à la Police nationale, a révélé que dans le cadre de la sécurisation de l'élection présidentielle, une opération baptisée "Barrissement de l'éléphant" sera mise en vigueur.

Le commissaire divisionnaire Aristide Adon présentant récemment le plan de sécurisation de cette échéance sur l’ensemble du territoire a annoncé, à la faveur de ce séminaire, que 34 939 agents des forces de l’ordre ont été déployés dans le cadre de ce processus électoral. À cet effet, précisent nos confrères de fratmat.info, ce sont au total 34 939 agents des forces de l'ordre, qui seront déployés dans le pays.

La mission des hommes du commissaire divisionnaire Aristide Adon consistera à apporter son soutien à la Commission électorale indépendante (CEI) d' Ibrahime Coulibaly Kuibiert en sécurisant le matériel et en protégeant le personnel de la CEI, mais aussi en assurant la sécurité des candidats, ajoute notre source.

L'opération "Barrissement de l'éléphant", menée par des policiers et des gendarmes, aura pour objectif de permettre l'accès aux lieux de vote et de prévenir les menaces et les violences contre les électeurs, la destruction du matériel électoral ainsi que les entraves à la mission de la CEI.

Quatre candidats ont été retenus par le Conseil constitutionnel qui a reçu 44 dossiers de candidatures provenant de la Commission électorale. Pascal Affi N'guessan, Henri Konan Bédié, Alassane Ouattara et Kouadio Konan Bertin devront s'affronter dans les urnes pour la conquête du fauteuil présidentiel.

Mais le candidat du Front populaire ivoirien (FPI) et celui du PDCI (Parti démocratique de Côte d'Ivoire) refusent de participer au scrutin tant que le président sortant ne se retire pas de la course présidentielle.


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus