Primud 2020: Ramba Junior et Molaré ont fait la paix

Molaré - Ramba Junior: Palabre est fini!
Par Mael Espoir
Publié le 04 novembre 2020 à 22:12 | mis à jour le 04 novembre 2020 à 22:12

Mécontent pour n’avoir pas été distingué au Primud 2020, le jeune rappeur, Ramba Junior, avait vivement critiqué le promoteur du prix, Molaré. Fort heureusement, les choses sont rentrées dans l’ordre.

Molaré - Ramba Junior: Palabre est fini!

Après la désignation des lauréats de l’édition 2020 du Prix international des musiques urbaines et du Couper-décaler (Primud 2020 ), le jeune rappeur ivoirien de 10 ans, Ramba Junior, a vigoureusement contesté le choix d’Abomé l’éléphant en tant Primud du meilleur rappeur de l’année.

Le gamin n'était pas passé par quatre chemins pour cracher ses vérités à Molaré. ''Vous êtes les enfants rappeurs. Vous êtes les bébés rappeurs. Moi j'ai voyagé. Je suis parti au Burkina, Abomé toi tu es déjà parti au Burkina Faso et puis ils vont te donner prix. Mais pourquoi on te donne le prix ? C'est à moi qu'on doit donner le prix. Vous êtes des voleurs ou bien c'est parce qu'il (Molaré) a fait clip avec toi. On ne te connaît pas Abomé. On connait le petit Ramba Junior'", avait lâché le jeune poucet, dans une vidéo publiée sur sa page Facebook.

Une sortie à laquelle Molaré avait d'ailleurs répondue: «il a perdu, c’est tout. Abomé est le gagnant et qu’il arrête un peu… On dit qu’il ne compte plus prendre part au PRIMUD. Écoutez, nous, on ne gère pas ça. Il faut que cela soit clair. Je n’ai pas le temps à commenter ce genre de sujet. Parce que, quand on lance le jeu des votes au PRIMUD, si tu penses que tu n’es pas intéressé à participer, tu le fais savoir et tranquillement, tu es retiré et on continue l’aventure, c’est tout ».

Mais les choses se sont arrangées entre Molaré et le jeune rappeur Ramba Junior. Mardi 3 novembre, lors de la rencontre organisée par des acteurs culturels pour inciter les acteurs politiques ivoiriens à mettre fin à la crise post-électorale actuelle; Molaré, Ramba Junior accompagné de son producteur, Badro Escobar, et Abomé l‘Eléphant ont décidé d'enterrer leurs rancœurs.

‘’Bref, il faut créer les conditions de paix‘’, a écrit Molaré sur Facebook.


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus