Exhortant l'armée à "déloger" ADO, Soro se dégonfle et appelle Gbagbo

Appelant l'armée à déloger Ouattara, Soro se dégonfle et appelle Gbagbo
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 06 novembre 2020 à 11:06 | mis à jour le 06 novembre 2020 à 11:06

Guillaume Soro se dit très satisfait de son dernier entretien téléphonique avec l'ancien chef d'État ivoirien Laurent Gbagbo, à Bruxelles depuis sa remise en liberté par la CPI.

Qu'est-ce que Soro s'est-il dit avec Laurent Gbagbo pour qu'il change subitement de fusil d'épaule?

« Je me réjouis de l’intervention décisive du président Laurent Gbagbo dans la crise liée au blocus injuste imposé au président Henri Konan Bédié, son épouse Henriette Bédié, ainsi qu’aux membres de sa famille. Je lui exprime ma reconnaissance pour le sens élevé de l’intérêt national et l’amour de la patrie dont il fait preuve », a déclaré Guillaume Soro, dans une déclaration relayée sur les réseaux sociaux.

« Je retrouve en cet acte l’homme d’État avec lequel j’ai eu plaisir à travailler, plusieurs années durant, comme Premier ministre », a-t-il poursuivi. Cette reconnaissance de Guillaume Soro à l’ l'endroit de Laurent Gbagbo, est consécutive à l'entretien téléphonique que l’ex pensionnaire de la prison de Scheveningen à la Haye, a eu avec l’actuel Premier ministre ivoirien, Hamed Bakayoko.

Laurent Gbagbo, actuellement en liberté conditionnelle à Bruxelles, avait à l’occasion plaidé les cas du président du Conseil national de transition (CNT), Henri Konan Bédié, et de son épouse Henriette, suite au blocus installé à leur résidence depuis mardi par la police.

Dans une déclaration retransmise sur les réseaux sociaux, bien avant, l'ex chef rebelle s'est montré très dur envers le régime Ouattara, appelant l'armée à le renverser en faveur du CNT.

«Je demande à vous soldats, sous-officiers, officiers supérieurs et officiers généraux de notre armée, de vous regarder dans le miroir de votre âme et de votre conscience et d'agir pour stopper les tueries, pour préserver notre pays de pogroms, pour préserver la paix et la concorde. Agir pour redonner à notre Constitution ses lettres de noblesse», avait déclaré Guillaume Soro.

Qu'est-ce que Soro s'est-il dit avec Laurent Gbagbo pour qu'il change subitement de fusil d'épaule et s'engage sur la voie de la négociation prônée par l'ancien chef de l'État ? Seul l'avenir nous le dira...


Afficher les commentaires
Articles les plus lus