Transition: Amon Tanoh lâche Bédié et Affi; il juge le CNT "illégal"

Amon Tanoh sort de son silence :
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 09 novembre 2020 à 20:47 | mis à jour le 09 novembre 2020 à 20:47

Marcel Amon Tanoh, membre de l’opposition ivoirienne dont la candidature à l'élection présidentielle du 31 octobre 2020, a été rejetée, s’est fendu d'une déclaration pour se démarquer du Conseil national de transition (CNT) mis en place par les partis politiques de l’opposition en guise de non reconnaissance au scrutin présidentiel qui a vu la réélection du président Alassane Ouattara.

Amon Tanoh sort de son silence: " Je déplore la création du CNT mais..."

« Je déplore la création du Conseil national de transition (CNT) qui n’a aucun fondement légal et qui ravive les tensions et les risques d’affrontements », a déploré ce lundi, l’ex-ministre des Affaires étrangères.


Amon Tanoh a néanmoins souhaité la libération des leaders de l’opposition, interpellés pour sédition.


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus