ASalfo engage Fally Ipupa dans un nouveau "deal"

ASalfo et Fally Ipupa dans un studio
Par K. Richard Kouassi
Publié le 25 novembre 2020 à 17:25 | mis à jour le 25 novembre 2020 à 17:25

Traoré Salif, plus connu sous le nom ASalfo, est sur un coup fumant. Le chanteur de zouglou et lead vocal du célébrissime zouglou Magic System réserve une véritable surprise à ses fans. Et pour cela, le Gaou Magicien a fait appel au Congolais Fally Ipupa.

ASalfo et Fally Ipupa dans un nouveau projet musical

Les amoureux de la musique zouglou et ceux de la rumba pourront bientôt découvrir la nouvelle chanson que préparent ASalfo et Fally Ipupa. C'est le chanteur de zouglou qui a livré l'information dans un tweet. "Magic System feat Fally Ipupa, ou Zouglou feat Rumba, il y a qu’attendre l’explosion du cocktail pour recevoir les projectiles mélodiques qui vous feront frémir de plaisir... Gardez l’écoute, c’est pour bientôt !", a écrit le lead vocal de Magic System.

Il faut savoir qu' ASalfo, Goudé, Tino et Manadja ont déjà eu des collaborations musicales avec plusieurs grands noms du showbiz. Ce groupe zouglou d'origine ivoirienne a connu son premier succès avec la chanson "Premier Gaou" sortie en 1999 qui connait un succès phénoménal dans le monde entier. Lors d'un séjour au Burkina Faso en 2019, précisément à Ouagadougou, ASalfo a raconté l'histoire de cette célèbre chanson. "Il y a des difficultés qui doivent vous amener à vous surpasser, surtout vous la génération ASalfo. Chaque fois que vous avez une difficulté, dites-vous que ce n'est qu'une escale, ça va passer", a laissé entendre le zouglouman en face de la promotion sortante de l'Institut africain de management.

Il n'a pas manqué de rappeler la précieuse aide que leur ont apportée l'arrangeur ivoirien David Tayorault et des tresseuses de la commune de Marcory. "David, il nous a dit, venez à 20 heures pile, on va enregistrer. Mais il nous dit de venir à 20 heures pile. Le studio se trouve à Cocody, nous, on habite Anoumabo. De Cocody à Anoumabo, le minimum en transport, c'est au moins 1500 francs CFA. Nous n'en avons pas. Mais il faut y aller. Je suis malade, très malade. Mais j'ai dit si le groupe n'arrive pas à aller en studio aujourd'hui, c'est peut-être une chance que nous sommes en train de louper. J'ai dit aux trois autres : on va s'arranger, on va avoir le transport. Malgré ma maladie, on va partir. On a les tresseuses ; je suis allé les voir en tant que chef de groupe", s'est souvenu ASalfo.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus