Koumassi : Des microbes troublent le sommeil des riverains

Koumassi Campement - affrontements de gangs
Par Eugène SAHI
Publié le 14 décembre 2020 à 20:26 | mis à jour le 15 décembre 2020 à 00:07

Deux gangs de microbes, appelés officiellement enfants en conflit avec la loi, se sont affrontés à la machette, en pleine nuit à Koumassi Campement, pour le contrôle de territoire.

Koumassi Campement: Deux gangs s'affrontent, un mort à la machette

La commune de Koumassi, théâtre de violents affrontements entre 02 groupes de délinquants, dans la nuit du mardi 08 au mercredi 09 décembre 2020, faisant au moins 1 mort, annonce la Gendarmerie Nationale dans un communiqué.

« Cette situation a provoqué la mort violente d’un membre des belligérants dans le quartier de Campement, où les faits se sont déroulés. Découverte par la police du 20ème arrondissement ce mercredi à 06 heures, la dépouille mortelle ensanglantée gisait alors dans la rue », indique la gendarmerie.

Selon les forces de sécurité, ces affrontements ont particulièrement été d’une brutalité inouïe; en témoignent les blessures profondes sur le corps tailladé à la machette d’une victime décédée.

« À l’inspection, la victime a été littéralement abandonnée en lambeaux. Le jeune homme d’une vingtaine d’années a été attaqué à plusieurs coups de machettes. La police dressant son profil, il était le principal dealer d’un fumoir de ce secteur criminogène de la commune. Lequel fumoir est l’objet d'affrontements depuis plusieurs jours entre clans rivaux, selon les riverains », précise la Gendarmerie nationale.

Pour faire exactement la lumière sur cette nouvelle affaire, une enquête a été confiée à la police criminelle la même journée. Des indices susceptibles d’identifier des membres des 02 gangs étant déjà pleinement recueillis.

Les bagarres rangées entre gangs rivaux, sont répétitives dans la commune du Maire Cissé Bacongo qui ne se lasse pas d’assainir et de donner fière allure à Koumassi, réputée pour sa criminalité assez violente.

Le mardi 11 juin 2019, le grand carrefour de Koumassi, à la suite de violents affrontements entre syndicats de transporteurs, avait été bouclé.

Les forces de l’ordre, sur instructions du Préfet d’Abidjan et du Maire, avaient dégagé la gare de woro-woro, complètement fermée aujourd’hui.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus