Violences aux femmes: Une enseignante d'université battue par son collègue

 Violences faites aux femmes : Grosse colère de Bakayoko Ly Ramata après l'agression d'une enseignante
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 20 décembre 2020 à 22:45 | mis à jour le 21 décembre 2020 à 11:13

Constamment dénoncé sous les tropiques, un fait grave de violences faites aux femmes, a été récemment signalé à l’ Université Félix Houphouët-Boigny (FHB). La victime, une enseignante-chercheuse, qui a été violemment agressée par l’un de ses collègues.

Violences faites aux femmes : LY Ramata révoltée après l'agression d’une enseignante à l’Université FHB

Un fait suffisamment grave au point de susciter l’indignation de Mme Bakayoko Ly Ramata, ministre ivoirienne de la femme, de la famille et de l’enfant. Une enseignante-chercheuse de l’Université Nangui Abrogoua (Abobo-Adjamé) a été violemment agressée par un de ses collègues, au sein même de de l' Université Félix Houphouët-Boigny de Cocody.

Saisie de ce cas « d’une extrême gravité » par l’Association des femmes chercheurs, Bakayoko-Ly Ramata est entrée dans une colère noire.

«La ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfant s’offusque de ce cas flagrant de violence et le condamne avec la dernière énergie. Ce cas grave enregistré ce mois de décembre 2020, à Abidjan, et de surcroît perpétré par un individu bénéficiant d'une présomption d'honnête homme, enseignant dans une prestigieuse université », s’est indignée la ministre dans un communiqué.

Bakayoko-Ly Ramata se dit de même offusquée du fait que cet acte « révoltant » intervienne alors que la campagne contre les violences à l’égard des femmes (16 jours d’activisme) vient à peine de fermer ses portes.

Laquelle campagne avait consisté à de multiples activités de sensibilisation, de formation et de mise en garde contre ceux qui, à court d'arguments, ont pour sport favori, « d’ériger des rings et passer à tabac des femmes, au moindre désaccord ou mécontentement ».

« Le Prof. Bakayoko-Ly Ramata adresse sa compassion à la victime, la prie de trouver ici tout son soutien et celui du Gouvernement. Elle souligne, par ailleurs, que les sanctions prévues par la loi seront rigoureusement appliquées », a-t-elle prévenu.

La ministre a par ailleurs traduit ses remerciements au Conseil de l’Université qui, au terme d’une réunion d’urgence, jeudi 17 décembre 2020, a décidé de mettre en place un conseil de discipline en vue de statuer sur cette affaire.

L’indélicat, un enseignant chercheur de l’Université de Cocody, avait porté un violent coup au visage de sa collègue, enseignante à l'Université Nangui Abrogoua (Abobo-Adjamé), qui l'a projetée par terre et fait perdre connaissance.

"Après plusieurs jours d’hospitalisation, la survivante recouvre peu à peu la santé. Elle a fort heureusement porté plainte", a confié Bakayoko Ly Ramata qui a appelé à la vigilance et à l'engagement de toutes et de tous pour faire barrage aux violences faites aux femmes et les dénoncer au numéro vert 1308, afin que les bourreaux soient appréhendés.


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus