Législatives 2021: Pourquoi Guillaume Soro et GPS disent "non" à Bédié

Législatives 2021 : Pourquoi Guillaume Soro et GPS disent
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 13 janvier 2021 à 18:17 | mis à jour le 13 janvier 2021 à 18:17

En Côte d’Ivoire, les prochaines élections législatives auront lieu le samedi 6 mars 2021 sans la participation de l’opposant Guillaume Soro et de ses partisans de Générations et peuples solidaires (GPS).

Hervé Coulibaly (proche de Guillaume Soro): "La question des législatives n’est pas une priorité"

Guillaume Soro et ses partisans du Rassemblement des Générations et peuples solidaires (R-GPS) n’iront pas aux élections législatives fixées au samedi 6 mars prochain en Côte d’Ivoire. Contrairement au reste de l’opposition, l’ex-chef du Parlement ivoirien, toujours furieux contre le 3e mandat jugé anticonstitutionnel du président Alassane Ouattara, estime que les conditions devant garantir la crédibilité des législatives, ne sont pas encore réunies.

«Pour le R-GPS, la question des législatives n’est pas une priorité. On ne va pas en “guerre” pour essayer de gagner », s'est exprimé Hervé Coulibaly, son secrétaire général, lors d'une conférence de presse ce mercredi 13 janvier 2021. Pour lui, la priorité reste la mise en place d’une organisation capable d’offrir une alternative politique viable au « vaillant peuple de Côte d’Ivoire». « C’est la préoccupation majeure du R-GPS et sûrement celle de l’ensemble de la galaxie soroïste », a-t-il renchéri.

Les plateformes de l’opposition, notamment la CDRP, EDS, Arc-en-ciel, AFD et les partis tels que le PDCI-RDA, le FPI, l’UDPCI, ont décidé de tourner le dos à la politique de la chaise vide. Pour ces élections à venir, l’opposition politique dite significative compte y aller en « rang serré » avec « une stratégie commune » en vue de les remporter à « une majorité écrasante ».


Afficher les commentaires
Articles les plus lus