Affaire BONUS: André Silver Konan descend le DG de l’ARTCI

Affaire BONUS: André Silver Konan descend le DG de l’ARTCI
Par Eugène SAHI
Publié le 13 janvier 2021 à 16:26 | mis à jour le 13 janvier 2021 à 16:27

Bonus ARTCI - André Silver Konan dit ASK, a réagi à la règlementation par l’ARTCI, des bonus concernant les services de téléphonie mobile; une décision mal perçue par les Ivoiriens dans leur majorité.

Bonus ARTCI - ASK : "L'ARTCI se moque de vous et moi"

L’Autorité de régulation des télécommunications de Côte d’Ivoire (ARTCI) a, dans un communiqué rendu public, expliqué la décision relative à la suspension des bonus téléphoniques. Elle a plutôt, entamé depuis le 1 janvier 2021, la procédure d’encadrement du marché du détail de la téléphonie mobile. L’objectif étant d’assainir la concurrence entre les opérateurs, assurer la protection des consommateurs et favoriser un développement pérenne du marché de la téléphonie mobile. Mais pour le journaliste-consultant André Silver Konan, le directeur général de l’ARTCI, Bilé Diéméléou, se « moque » tout simplement de ses concitoyens.

Ci-dessous, l’analyse du journaliste ASK dans l'affaire Bonus ARTCI.

" L’ARTCI se moque de vous et moi, elle nous prend vraiment pour de gros imbéciles qui n’ont pas mis les pieds à l’école et à qui il faut mentir, en vue de calmer la colère. Dans sa dernière déclaration signée « La direction générale » (quand on veut manipuler les consciences, on refuse de mettre son nom au bas des documents), elle fait croire que sa décision de mettre un terme aux bonus de 200 à 300% vise quatre choses.

Un : une baisse des tarifs. Deux : une tarification plus transparente. Trois : une meilleure lisibilité sur les offres. Quatre : un usage effectif des bonus acquis. J’ai lu et relu la décision de l’ARTCI signée de son PCA, Diakité Coty Souleymane (vous noterez que quand c’est pour faire mal au consommateur, les personnes qui éprouvent du plaisir à détruire les acquis, ne se gênent pas pour y apposer leurs signatures) depuis septembre et nulle part, je n’ai vu dans les 12 articles de la décision, un seul mot sur la « baisse des tarifs ».

ASK au DG de l’ARTCI: « Vous n’avez pas affaire à des enfants de la maternelle»

Question à Bilé Diéméléou (c’est bien lui le DG qui a eu peur de signer son propre communiqué) : depuis septembre, quelle est la baisse de tarif que vous avez notée chez les entreprises de téléphonie mobile et que nous, consommateurs n’avons pas sentie ? Arrêtez ça, vous n’avez pas affaire à des enfants de la maternelle. Montrez-nous, dans votre décision de septembre, la partie où vous exigiez aux entreprises de baisser leurs tarifs.

Depuis septembre, quelle tarification différente a été faite pour que nous, en tant que consommateurs, nous puissions dire que désormais la tarification est transparente ? Je répète : arrêtez de nous prendre pour des naufragés de l’intelligence. Nous ne lâcherons rien, tant que l’ARTCI que nous payons avec nos impôts et taxes et qui sont à leurs postes, pour protéger nos intérêts, ne nous dit pas les tarifs qui ont baissé depuis leur décision.

Au passage, je rappelle que Bilé Diéméléou est le maire de Dimbokro. Quand celui-ci se présentera à de futures élections ou soutiendra de futurs candidats, que les habitants de Dimbokro réfléchissent bien avant de glisser le bulletin dans l’urne en pensant qu’il était chèrement payé par eux, pour défendre leurs intérêts de consommateurs et qu’il s’est moqué d’eux. Je rappelle que Coty Souleymane est ancien maire d’Odienné. Que les habitants de cette ville se souviennent de ses décisions à l’ARTCI, le jour où il voudra encore solliciter leurs suffrages."


Afficher les commentaires
Articles les plus lus