Togo : 344 militaires radiés des Forces armées togolaises

Togo : 344 militaires radiés des Forces armées togolaises
Par K. Richard Kouassi
Publié le 04 février 2021 à 17:51 | mis à jour le 04 février 2021 à 18:13

Au Togo, 344 militaires ont été radiés des Forces armées togolaises (FAT), a-t-on appris. L'information a été livrée à travers une décision de Essossomna Marguerite Gnakadè, la ministre en charge des Armées. La menace de radiation planait depuis un moment au-dessus de la tête de certains soldats.

Plus de 300 militaires exclus des Forces armées togolaises

La décision N°21-00032/MINARM/CB/21 du ministère togolais des Armées annonce que 344 militaires ont été radiés des rangs des Forces armées togolaises (FAT). Il y a un moment que la ministre Essossimna Marguerite Gnakadè brandissait la menace de radiation au nez de certains militaires. On se rappelle que le général de brigade Dadja Maganawé, le chef d'état-major des Forces armées togolaises, dans une note publiée le12 janvier 2020, avait prévenu que des militaires seront exclus de l'armée togolaise. Les militaires radiés sont considérés comme des déserteurs, précise la décision.

Le chef d'état-major avait intimé l'ordre à la direction de la gendarmerie nationale du Togo de faire revenir tous les militaires qui avaient été détachés auprès d'autorités civiles. Dans une note de service datée du mercredi 6 janvier 2021, le général de brigade Dadja Maganawé a insisté pour dire que tout contrevenant serait "considéré comme déserteur". Le chef d'état-major a cependant signifié que désormais, un seul militant devrait être maintenu auprès des ministres en fonction. La décision est entrée en vigueur depuis le mardi 12 janvier 2021.

Entre temps, la ministre des Armées la ministre Essossimna Marguerite Gnakadè poursuit son réaménagement au sein de l'armée togolaise. Ainsi le lieutenant-colonel Manzama-Esso Kilimou est le nouveau commandant de l'École de formation des officiers des Forces armées togolaises (EFOFAT), en remplacement du colonel Apollinaire Essodina Katanga qui prend le commandement du génie militaire.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus